Suivez Nous

La Licra accuse Freeze Corleone d’antisémitisme et de complotisme

Arsene DOUBLE | | Société

Mercredi 16 septembre 2020, la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) a accusé le rappeur français Freeze Corleone, auteur de l’album à succès “La Menace Fantôme“ sorti le 11 septembre dernier, d’antisémitisme et de complotisme.

La Licra s’est insurgée contre le rappeur français Freeze Corleone, sur les réseaux sociaux, l’accusant de « faire business de son obsession des juifs ». Qualifiant ses paroles- jugées borderlines et parfois ambiguës- d’antisémitisme, complotisme, apologie d’Hitler, du IIIe Reich et du terroriste Mollah Omar, elle a appelé les plateformes de streaming à supprimer les morceaux du rappeur.

Dans la foulée, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a réagi au tweet de la LICRA et a lui aussi décidé de s’attaquer au rappeur et d’étudier les possibilités d’une action judiciaire.

« Apologie du nazisme et antisémitisme… Ces propos sont inqualifiables. À ma demande, le ministère de l’Intérieur étudie au plus vite les recours juridiques pour poursuivre leur auteur. D’ores et déjà, j’appelle Facebook et Twitter à ne pas diffuser ces immondices. ».

Shone, le manager de Freeze, a tenu à répondre et apporter quelques précisions pour défendre son poulain : « Il [Freeze Corleone, ndlr] fait pareil concernant l’esclavage par exemple. De plus ANTI veut dire contre. Où est-ce qu’il y a paroles CONTRE. Relater des faits d’histoire et donner son opinion. Voilà. La victimisation n’est pas nécessaire, voyons ».

Valeur montante de la scène rap française et membre fondateur du collectif “Ligue des Ombres”, le rappeur âgé de 28 ans, Freeze Corleone a dépassé les 5 millions d’écoutes en quelques heures sur les différentes plateformes de streaming avec son premier album studio “La Menace fantôme” sorti le 11 septembre dernier. Une date pour le moins évocatrice.

 

Arsène DOUBLE

Mots-clefs : , ,