Suivez Nous

L’évêque David Zubik réagit à la position du pape sur les couples homosexuels

Jonas Kouassi | | Société

Le souverain pontife a exprimé sa volonté de reconnaître la dignité de tous les fidèles, y compris ceux qui vivent une relation de même sexe. Une position qui suscite des réactions contrastées au sein de l’Église catholique.

Le pape François s’est prononcé en faveur des personnes homosexuelles. Dans une lettre adressée à deux cardinaux conservateurs, il a autorisé les prêtres à bénir les couples de même sexe, à condition qu’ils ne confondent pas cette bénédiction avec le sacrement du mariage, réservé à l’union entre un homme et une femme.

Cette lettre, publiée lundi par le bureau de la doctrine du Vatican, est une réponse à une question posée par les cardinaux en octobre dernier. Elle témoigne de la volonté du pape François de faire évoluer l’attitude de l’Église catholique à l’égard des homosexuels, qu’il avait déjà appelés à « accompagner avec respect, compassion et sensibilité ».

La déclaration du pape a provoqué une vague de débats et de controverses au sein de la communauté catholique. Certains y voient un signe d’ouverture et de miséricorde, d’autres une remise en cause de la doctrine traditionnelle sur le mariage et la sexualité.

L’évêque David Zubik, du diocèse de Pittsburgh, a tenté de concilier les deux visions. Dans un communiqué, il a affirmé que la déclaration du pape était « destinée à souligner la beauté et l’importance de tous les peuples », tout en réaffirmant « l’enseignement traditionnel de l’Église catholique sur le mariage en tant que sacrement, union entre un homme et une femme ».

Le pape François, qui a souvent surpris par ses prises de position audacieuses, a ainsi lancé un nouveau défi à son Église, appelée à se renouveler et à s’adapter aux réalités du monde contemporain.

Jonas Kouassi

Mots-clefs : , , ,