Suivez Nous

Mort d’Skelly, une des grosses têtes du Coupé-décalé

Arsene DOUBLE | | Musique

Skelly, chanteur ivoirien

Le showbiz ivoirien est en deuil. Le chanteur Coupé-décalé Skelly, qui s’apprêtait à célébrer ses 15 années de carrière musicale,  a tiré sa révérence, dans la nuit du mardi 24 au mercredi 25 août à Bouaké, des suites d’une courte maladie.

 

Le décès de l’artiste Coupé-décalé Skelly, surnommé “l’oiseau rare”, fait la Une de l’actualité en Côte d’Ivoire, depuis ce mercredi matin. Oui, Skelly n’est plus. Selon une source proche citée par Fraternité Matin, le chanteur est mort dans une clinique des suites d’une courte maladie à Bouaké, alors qu’il s’apprêtait à célébrer ses 15 ans de carrière musicale.

 « On préparait ses 15 ans de carrière. Quand il est tombé malade. Ce matin, on m’appelle pour m’informer que Skelly est éteint », a confié à Fraternité Matin Olivier Depekine, un des proches du défunt artiste.

Concernant la véritable cause de sa mort, le site Linfodrome, citant une autre source familiale, a révélé qu’Skelly serait décédé d´un cancer de poumon. « Il m´a appelé hier pour me dire que ça n´allait pas chez lui et comme il plaisante souvent, je n’ai pas pris au sérieux mais ce matin, je constate », a déclaré à Linfodrome la sœur du chanteur.

Toujours selon le même média, Skelly avait, au début du mois de janvier, annoncé à plusieurs médias locaux que “l’oiseau” était malade, mais préférait se soigner avec des feuilles.

« Je viens de me laver avec des médicaments, avec les feuilles naturelles coupées dans la forêt voisine qu’on appelle djekouadjo … Tu mets dans un sceau d’eau tu te laves bien le corps et c’est ok .. ça soigne la malaria , le paludisme et différents types de fièvre , c’est mieux que l’hôpital et la pharmacie …en tout cas hôpital avec pharmacie c’est pas aujourd’hui vous allez me voir, tant que la forêt est là, nous on rentre là bas pour se soigner Dieu a mis tout dans les feuilles, dans la nature. Vive la forêt, vive la nature », avait-il déclaré à la presse.

Arsène DOUBLE

Mots-clefs : , ,