Suivez Nous

Golden Globes: Les « panneaux de la vengeance » des femmes contre le harcèlement sexuel 

Cyril Verb | | Cinéma

Source photo: vanityfair.com

Ironie du sort. Le film qui rafle le plus de prix à la 75ème cérémonie des Golden Globes a pour trame de fond une histoire d’agression sexuelle alors que l’année 2017 a été marquée par une dénonciation des agressions sexuelles sur les femmes. « 3 Billboards : Les Panneaux de la vengeance » de Martin Mcdonagh est couronné de quatre (4) des titres majeurs: meilleur scénario, meilleur film dramatique, meilleure actrice décerné à Frances McDormand  et celui du meilleur second rôle pour Sam Rockwell.

Le film raconte l’histoire d’une mère meurtrie par la perte de sa fille, violée et assassinée. Frances McDormand  campe le rôle de cette  mère déterminée à venger sa fille. Les Panneaux de la vengeance sonne ainsi le début de la razzia des distinctions attribuées aux femmes et aux films engagés en faveur de la cause féminine.

Ficelé par une femme, Lady Bird décroche les meilleurs prix d’acteur et comédienne dans la catégorie éponyme. Dans cette sorte d’autobiographie, la réalisatrice met en lumière le passage à l’âge adulte avec l’explosion d’un nouveau talent, Saoirse Ronan. Cette dernière est la révélation de l’année. Agée de seulement 24 ans, la jeune Irlandaise devient meilleure actrice devant des talents confirmés comme Margot Robbie, ou Emma Stone.

The Handmaid’s tale et Big Little Lies sont récompensés  au chapitre télévision. Le premier est distingué meilleur drame et son actrice Elizabeth Moss devient la meilleure actrice de cette catégorie. Hulu nous y plonge dans un futur où les femmes n’ont plus de droit aux Etats-Unis. Utopique, certes. Mais, le film rappelle  les violences faites aux femmes à l’instar de Big Little Lies. « La meilleure minisérie » empoche également les titres de meilleure actrice avec Nicole Kidman, Laura Dern, meilleur second rôle.

 

Cyril Verb

Mots-clefs :