Suivez Nous

Sénégal : La France restitue le sabre d’El hadj Oumar Tall

Djibo B. AMADOU | | Arts Vivants

Le sabre d’El Hadj Omar Tall avait été saisi auprès d’Ahmadou, le fils d’El Hadj Omar, en 1893 par le colonel Archinard. © DR

Le dimanche 17 novembre, le Premier ministre français Édouard Philippe a remis symboliquement le sabre d’El hadj Oumar Saïdou Tall au président Macky Sall. Il s’agit du processus de restitution des objets d’art africain aux pays propriétaires.

La France a rendu le sabre d’El hadj Oumar Saïdou Tall, fondateur de l’empire Toucouleur au Sénégal le dimanche 17 novembre. La cérémonie a réuni les autorités politiques et les descendants de l’empereur Oumar Tall.  Ce geste s’inscrit dans la logique de la restitution des objets d’art africain initiée par le président français Emmanuel Macron. Depuis des siècles, la France détient des milliers d’objets culturels appartenant à l’Afrique.

Le sabre d’Oumar Tall est un prestigieux objet, fait de très belle pièce de fer, de cuivre, cuit et de bois. C’est en 1893 que les soldats français se sont emparés de l’arme et depuis lors il était au musée de l’armée à Paris. Selon des historiens, les collections publiques françaises possèdent près de 90.000 objets d’art d’Afrique subsaharienne dont 22000 se trouvent disperser dans de nombreux musées. Mais entre la période 1885 et 1960, environ 46000 ont été ramenés en Afrique.

Le président sénégalais Macky Sall a rappelé que depuis des décennies, la restitution des objets d’art africain est l’objet d’une polémique. Cela sous-entend que les africains réclament le retour de leur  patrimoine culturel afin de remémorer l’histoire.

 

Djibo B. AMADOU