Suivez Nous

Royaume-Uni : Le cinéaste Steve McQueen, révolté contre le racisme du cinéma britannique

Arsene DOUBLE | | Société

Dans une tribune publiée dimanche 21 juin dans Le Guardian, le réalisateur britannique Steve McQueen pointe du doigt le racisme du cinéma britannique, l’accusant d’être “loin derrière” l’Amérique en matière de représentation de la population noire, asiatique et minorité ethnique.

Steve McQueen, réalisateur de “12 Years a Slave”, s’insurge contre le cinéma britannique. « Un racisme flagrant » mine, selon lui, cette industrie. Un mal qui n’épargne pas également la télévision britannique. Dans une tribune publiée ce dimanche dans Le Guardian, Steve McQueen dénonce ce qu’il considère comme un “racisme flagrant” au sein des industries du cinéma et de la télévision du Royaume-Uni. Le réalisateur âgé de 50 ans appelle donc à plus de diversité dans le cinéma britannique.

« Ce n’est tout simplement pas sain. Ce n’est pas bien. Et pourtant, beaucoup de gens dans l’industrie l’acceptent comme si c’était normal. Ce n’est pas normal. C’est tout sauf normal. C’est aveuglant, c’est manifestement mal. C’est du racisme flagrant. C’est un fait. J’ai grandi avec ça », écrit-il.

Le mécontentement de Steve McQueen est justifié par une récente visite sur un plateau de tournage d’un film dans lequel travaillait l’un de ses amis. Le réalisateur a été choqué par la présence du nombre très faible de travailleurs de couleur. « Je n’arrivais pas à croire toute cette ‘blancheur’ sur le plateau. J’ai fait trois films aux États-Unis et il semble que rien n’ait vraiment changé entre-temps en Grande-Bretagne. Le Royaume-Uni est tellement en retard en termes de représentation, c’est honteux », déclare-t-il.

Le réalisateur demande la mise en place de quotas et encourage les sociétés de production à se tourner vers les talents de couleur plutôt que privilégier les acteurs blancs. « Nous devons mettre en place une infrastructure qui permettra aux minorités britanniques d’accéder à des emplois, à des programmes de formation et d’apprentissage pour aller plus loin dans leurs carrières », suggère-t-il.

En novembre prochain, Steve McQueen fera ses débuts à la télévision avec le projet “Small Axe” en partenariat avec BBC Films. Il s’agit d’une anthologie sur l’expérience des Noirs britanniques illustrée à travers 5 longs métrages à savoir “Mangrove”, “Lovers Rock”, “Alex Wheatle” ”Éducation et Rouge”, “Petite hache” et “Blanc et bleu”.

Le cinéaste Steve McQueen n’a pas manqué de rendre hommage au Noir-Américain George Floyd, mort le 25 mai dernier lors d’un contrôle de police à Minneapolis, à travers ses deux nouveaux films, “Mangrove” et “Lovers Rock”.

 

Arsène DOUBLE