Suivez Nous

Les Rencontres Cinématographiques du Phare ( RECIPH ): Faire de Grand-Bassam le phare du cinéma ivoirien selon Guy Kalou le promoteur

Raymond Alex Loukou | | Cinéma

Guy Kalou ( à gauche ) Jean-Baptiste Moulot ( droite )

Promouvoir une plateforme de retrouvailles, de rencontres et d’échanges autour du 7ème art. Susciter l’investissement du privé, de l’institutionnel, et du mécénat dans la production et la promotion de l’ industrie cinématographique ivoirienne. En somme, promouvoir le rêve “Babiwoodien”, sont entre autres les objectifs poursuivis par le réalisateur-acteur-producteur Guy Kalou à travers les Reciph. Cette vision a rencontré celle du Maire de Grand-Bassam Jean-Baptiste Moulot qui a décidé de faire de sa commune une place incontournable pour la promotion des arts et de la culture. L’engagement des deux parties pour le 7ème art s’est traduit par la signature d’une convention de partenariat entre la Mairie de Bassam et Jardin d’Afrique Groupe, structure porteuse du projet le samedi 6 juillet au Musée des Costumes.

Le rêve du promoteur, Guy Kalou de faire de la cité balnéaire le phare du cinéma ivoirien est entièrement partagé par le premier magistrat de la commune qui a pris l’engagement de donner un succès éclatant à cet événement.  

Situant l’enjeu de ce festival, Guy Kalou a indiqué qu’ il devra se positionner comme l’un des événements culturels majeurs de la sous-région à l’instar de Nollywood. Pour Guy Kalou, le cinéma doit être une activité lucrative qui génère des emplois lesquels consolident la cohésion sociale. 

Abondant dans le même sens, M. Jean-Baptiste Moulot a rappelé que la ville historique de Bassam a été la première à abriter une salle de cinéma en Côte d’ Ivoire, c’est donc tout naturellement qu’elle doit rejouer son rôle de ville-pionnière du cinéma ivoirien en s’engageant aux côtés du promoteur des Reciph pour redonner à la ville son lustre d’antan à l’image du phare qui fut l’emblème de la cité. 

Auparavant, le directeur du Musée s’est félicité d’accueillir  cette cérémonie qui marque le début d’ une grande aventure culturelle. Il a profité de l’occasion pour le remettre au Maire “ses lettres de créances” en sa qualité d’Ambassadeur de la culture ivoirienne.

Précisons que le lancement des Reciph se fera du 30 au 31 août à Grand-Bassam. Quant aux RECIPH 2020 proprement dit, elles se tiendront du jeudi 13 au dimanche 16 février dans la ville patrimoine mondial de l’humanité.

 

Raymond Alex LOUKOU