Suivez Nous

Messi choisit un nouveau club !

Innocent KONAN | | Sport

Tiraillé entre des offres venues du Barça, son club de toujours, et du nouvel eldorado saoudien, Lionel Messi a finalement opté pour une destination plus exotique : l’Inter Miami, la franchise de David Beckham en Major League Soccer. L’Argentin de 35 ans a annoncé mercredi sa décision de quitter le PSG, où il n’a pas réussi à s’imposer malgré un salaire mirobolant et un effectif pléthorique.

“Je ne retournerai pas au Barça, je vais aller à l’Inter Miami”, a déclaré Messi lors d’une conférence de presse organisée au Parc des Princes. “C’est un choix personnel, je veux découvrir un nouveau championnat, une nouvelle culture, une nouvelle vie. Je remercie le PSG pour ces deux années, mais je n’étais pas heureux ici. Je n’ai pas trouvé ma place dans le jeu, ni dans le vestiaire. Je pense que c’est mieux pour tout le monde que je parte.”

Un bilan mitigé au PSG

Arrivé à Paris à l’été 2021, après avoir rompu son contrat avec le Barça, Messi n’a pas réussi à faire briller le PSG sur la scène européenne. Malgré la présence de Neymar et Mbappé à ses côtés, il n’a pas dépassé les quarts de finale de la Ligue des champions, éliminé successivement par Manchester City et Liverpool. En championnat, il a remporté deux titres consécutifs, mais sans éclat ni domination.

En deux saisons, Messi a inscrit 42 buts et délivré 36 passes décisives en 82 matchs toutes compétitions confondues avec le PSG. Des statistiques honorables, mais loin de ses standards habituels. Surtout, il n’a jamais semblé s’épanouir dans la capitale française, où il a été critiqué pour son manque d’implication et son attitude individualiste.

Un nouveau défi à Miami

A l’Inter Miami, Messi va retrouver un visage familier : celui de son compatriote Gerardo “Tata” Martino, qui vient d’être nommé entraîneur de la franchise floridienne. Martino a dirigé Messi en sélection argentine entre 2014 et 2016, atteignant deux finales de Copa America, perdues face au Chili. Il a également été son coach au Barça lors de la saison 2013-2014, marquée par un seul trophée : la Supercoupe d’Espagne.

“Messi est le meilleur joueur du monde, c’est un honneur de l’avoir dans mon équipe”, a déclaré Martino lors de sa présentation officielle. “Je suis convaincu qu’il va s’adapter rapidement à la MLS, qui est un championnat en pleine progression. Il va apporter son talent, son expérience et sa joie de jouer. Il va faire grandir l’Inter Miami et le football américain.”

Fondé en 2018 et intégré à la MLS en 2020, l’Inter Miami possède un palmarès vierge. Pour sa première saison parmi l’élite américaine, le club a terminé dixième de la conférence Est (sur quatorze), se qualifiant in extremis pour les barrages des playoffs, où il a été éliminé dès le premier tour par Nashville. Cette année, il occupe la dernière place de sa conférence, avec onze défaites et cinq nuls en seize rencontres.

Un club ambitieux et glamour

Malgré ces résultats décevants, l’Inter Miami ne manque pas d’ambitions ni de moyens. Dirigée par David Beckham, l’un des propriétaires de la franchise, la formation floridienne dispose d’un effectif composé de plusieurs joueurs renommés, comme le Mexicain Rodolfo Pizarro, le Français Blaise Matuidi ou le Britannique Kieran Gibbs. Elle a également recruté récemment le Brésilien Willian, ancien joueur de Chelsea et d’Arsenal.

Avec l’arrivée de Messi, l’Inter Miami espère franchir un cap et devenir l’une des équipes phares de la MLS, à l’image du Los Angeles Galaxy, qui a accueilli Beckham en 2010, ou du Los Angeles FC, qui a remporté le titre en 2022. Le club compte également sur le charisme et la popularité de la Pulga pour attirer les foules dans son stade, le DRV PNK Stadium, qui peut accueillir 18 000 spectateurs.

Messi, qui touchera un salaire annuel de 40 millions de dollars (environ 33 millions d’euros), selon la presse américaine, devrait faire ses débuts avec l’Inter Miami début juillet, après avoir disputé la Copa America avec l’Argentine. Il portera le numéro 10, comme au Barça. Il aura pour objectif de faire briller son nouveau maillot, aux couleurs noir et rose, et de conquérir le cœur des fans de soccer.

Innocent KONAN

Mots-clefs : , , , , , ,