Suivez Nous

CAN 2024: Simon Adingra, l’émergence d’un héros en herbe

Lucie Assi | | Sport

Lorsque la Côte d’Ivoire a désespérément besoin d’une étincelle pour briller sur la scène de la Coupe d’Afrique des Nations, Simon Adingra se dresse comme un phénix prêt à s’envoler. Cet attaquant prometteur pourrait bien devenir le catalyseur tant attendu pour les Éléphants dans leur quête de gloire continentale.

Sa performance éclatante lors du quart de finale contre le Mali a fait de lui un nom à retenir. Pourtant, les circonstances auraient pu le tenir à l’écart de la CAN. Une blessure aux ischio-jambiers détectée juste avant l’annonce de la liste des 27 joueurs sélectionnés aurait pu anéantir ses espoirs. Mais le sélectionneur ivoirien, Jean-Louis Gasset, a vu au-delà de l’incertitude, insistant pour inclure Adingra dans l’équipe. Un coup de maître qui semble désormais prophétique.

Adingra lui-même est un exemple de détermination sans faille. Alors que les spéculations allaient bon train sur sa possible absence due à une blessure ou à un désaccord avec son club de Premier League, Brighton, l’attaquant n’a jamais vacillé dans son engagement envers son pays. « Je suis motivé pour représenter mon pays. Je travaille extrêmement dur chaque jour pour me remettre de ma blessure », a-t-il déclaré pour rassurer ses fans, faisant taire les rumeurs.

Cependant, il a dû patienter, impuissant, alors que ses coéquipiers subissaient une défaite humiliante lors du premier match. Contraint de suivre les deux premières rencontres depuis les tribunes, Adingra a finalement pu fouler le terrain lors du match contre la Guinée équatoriale, bien que tardivement, à la 87e minute. Ses larmes à la fin du match ont témoigné de son attachement profond à l’équipe nationale et ont ému toute la nation.

Mais maintenant, le jeune joueur semble avoir trouvé son sourire. Après avoir été chaleureusement qualifié de « petit héros » par un journaliste ivoirien, Adingra a continué à impressionner. Son entrée en jeu convaincante contre le Sénégal en huitièmes de finale, suivie de sa performance déterminante contre le Mali en quarts de finale, a propulsé sa réputation au sommet.

Et maintenant, alors que les demi-finales approchent, Adingra est prêt à saisir sa chance contre la RD Congo. Avec seulement 71 minutes de jeu depuis le début de la compétition, il semble ne pas vouloir s’arrêter en si bon chemin. « On n’est pas venus jusqu’ici pour s’arrêter. On veut aller en finale », a-t-il affirmé avec détermination après la qualification de la Côte d’Ivoire pour le dernier carré.

Lucie Assi

Mots-clefs : ,