Suivez Nous

Love Gugu, depuis la MACA : « Je n’ai dit que la vérité. Je n’ai rien inventé. Alors, si pour la vérité, je dois faire la prison, je suis prête à le faire. »

Arsene DOUBLE | | Société

Love Gugu et Yvidéro

La cyber-activiste réputée lesbienne Love Gugu se trouve depuis quelques jours derrière les barreaux à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA). Love Gugu est accusée de diffamation à l’endroit de la web-humoriste Yvidéro, qu’elle avait traitée de lesbienne à travers plusieurs vidéos diffusées largement sur la Toile. Même étant en prison, Love Gugu continue de croire en sa version des faits concernant l’orientation sexuelle d’Yvidéro.

 

Ni la justice ivoirienne, ni la MACA ne pourront lui faire changer d’avis. Love Gugu ne démord pas et n’est pas prête à se raviser. Même étant en prison, la cyber-activiste réputée lesbienne croit toujours avoir dit la vérité concernant l’orientation sexuelle d’Yvidéro.

Selon Média Prime, voici les dernières déclarations de Love Gugu, la prétendue compagne d’Yvidéro. « Si je dis des contre-vérités que Dieu me foudroie. Si je dis des contre-vérités, que le Dieu de Isaac et d’Abraham que je prie, ton Allah que tu pries me foudroie.», a déclare-t-elle, prenant Dieu à témoin.

« Dieu est mon témoin, poursuit-elle. Jamais je n’ai nourri ou médité de te faire du mal. C’est Yaka  Yaka qui a cité ton nom dans les piques qu’il me lançait sur la toile par vidéos interposée. Yaka Yaka n’est pas devin pour savoir ce qui s’est passé entre nous. C’est certainement toi qui lui a parlé de moi.»

Et plus loin dans ses propos, Love Gugu, de son vrai nom Seh Augustine, assure : « Je n’ai dit que la vérité.  Je n’ai rien inventé. Alors, si pour la vérité, je dois faire la prison, je suis prête à le faire.»

 

« J’ai couché avec Yvidero de 21h à 3h30 »

A travers plusieurs vidéos largement diffusées sur les réseaux sociaux, la bloggeuse âgée de 43 ans avait accusé la web-comédienne ivoirienne Yvidero de pratique homosexuelles. Selon ses dires, Yvidéro et elle ont été en couple dans la capitale française Paris.

« J’ai couché avec Yvidero de 21h à 3h30 », a-t-elle avoué, dans une de ses vidéos. Love Gugu, jouant le rôle de l’homme, a indiqué que c’est à Paris dans le 14e que cette relation est née.

Seh Augustine, déjà en couple avec sa compagne, a aussi rappelé que c’est en l’absence de cette dernière qu’elle a eu à s’occuper de la comédienne et passer la nuit avec elle.

Malheureusement, leur relation sera de courte durée du fait de la grande jalousie d’Yvidero. Mais, elle a confié avoir eu d’autres relations sans lendemain avec la comédienne.

Menaçant de dévoiler dans les moindres détails certaines personnes avec qui Yvidero entretient des relations amoureuses, elle l’a mise au défi d’infirmer ses révélations.

 

Yvidéro porte plainte contre Love Gugu

Des révélations qui n’ont pas été sans conséquence sur la réputation de la web-comédienne. Elle a fait l’objet de raillerie sur les réseaux sociaux. D’autant plus que, dans nos société africaines, l’homosexualité reste une pratique infâme. N’en pouvant plus, Yvidero décide de porter plainte contre Love Gugu.

Accusée alors de diffamation à l’endroit de la web-humoriste, Love Gugu a été condamnée par la justice ivoirienne. Et depuis quelques jours, elle est détenue à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA).

Pour rappel, l’article 90 de la loi portant le régime juridique de la presse définit la diffamation comme « toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne». En plus, une personne poursuivie pour diffamation, infraction est punie uniquement d’une amende allant de 1000000 à 3000000 F soit arrêtée. A bon entendeur salut!

Arsène DOUBLE

Mots-clefs : , , ,