Suivez Nous

Instagram: Jonathan Morrison perd un grand follower

Issa Kone | | Société

Une étoile perd de son éclat ! Depuis son implication dans une affaire de détournement de 19 millions 400 mille Francs CFA, Jonathan Morrison, l’homme autrefois admiré est désormais au cœur d’une tempête médiatique qui ébranle même ses relations privilégiées, notamment avec la légende du football ivoirien, Didier Drogba.

Leur amitié, jadis indestructible, semble avoir atteint un point de rupture, symbolisé par l’acte fort de Drogba se désabonnant du compte Instagram de Morrison. Une décision qui a déclenché un feu d’artifice de discussions enflammées sur les réseaux sociaux.

Depuis sa libération, Jonathan Morrison a choisi une stratégie de communication plutôt singulière, optant pour un silence assourdissant et une discrétion absolue. Sa récente absence remarquée lors de la soirée de distinction du PRIMUD n’a fait qu’amplifier les rumeurs et les spéculations.

Et comme si cela ne suffisait pas, Didier Drogba, l’un des premiers supporters de Morrison, semble avoir été profondément déçu par son comportement. Les rumeurs insinuent que l’icône du football aurait remis une somme colossale de plus de 140 millions à Morrison, sans recevoir d’explications claires sur son utilisation.

Autrefois adulé par la jeunesse africaine pour son succès avec l’événement sportif « CAM Tchin-Tchin », Morrison voit aujourd’hui son image ternie par des allégations financières troublantes. Sur les réseaux sociaux, les internautes applaudissent la décision de Drogba de prendre ses distances, soulignant qu’il est sage de ne pas lier son nom à celui d’un individu impliqué dans des affaires douteuses.

« Il a totalement raison, il ne faut pas associer son image à un arnaqueur », « Drogba ne peut pas être associé à un bandit, jamais », commentent certains internautes, reflétant la déception générale face à la chute de la réputation de Morrison. Les coulisses murmurent également que Drogba recherche des explications sur la disparition énigmatique de la somme importante qu’il aurait confiée à Morrison.

Issa KONE

Mots-clefs : ,