Suivez Nous

Côte d’Ivoire/Présidentiel 2020 : DJ Volcano se déchaîne contre Fadal Dey

Arsene DOUBLE | | Société

Opposé à un troisième mandat du président Alassane Ouattara, DJ Volcano a déversé sa rage sur l’artiste reggae Fadal Dey, à travers une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. L’estimant proche du RHDP et corruptible, DJ Volcano a jugé irrespectueux de la part de Fadal Dey, « un artiste de pacotille et de merde », de remettre en question les propos de « l’artiste planétaire et icône de la musique ivoirienne », Meiway et DJ Christy B, exprimant leur désapprobation pour le troisième mandat du président Alassane.

Nombreux sont les artistes ivoiriens qui ont réagi à la décision du président Alassane Ouattara de briguer un troisième mandat. Depuis le 06 août, lors du traditionnel discours à la nation du président, la nouvelle est connue de tous, mais diversement appréciée. La question de savoir si la nouvelle candidature du président Alassane Ouattara est en violation de la constitution ivoirienne divise les acteurs de la musique en Côte d’Ivoire. Grosse tête du showbiz ivoirien Meiway et DJ Christy B, sont les premiers à avoir rendu publique sur les réseaux sociaux leur désapprobation pour  le troisième mandat du président Alassane Ivoirien, le jugeant d’antidémocratique. En réaction, l’artiste reggae Fadal Dey, invitant les deux artistes à aider « les Ivoiriens à sortir de la désinformation », a  expliqué, dans une vidéo, que le président Ouattara est à son premier mandat «  sous la troisième république avec la nouvelle constitution ». La sortie du reggaeman a vite fait réagir à son tour DJ Volcano. Assenant Fadal Dey d’invectives, DJ Volcano a reproché à l’artiste son manque de respect à l’égard de « l’artiste visionnaire » Meiway.

Sur un ton corrosif, DJ Volcano s’en est pris à Fadal Dey pour avoir remis en question le message de Meiway  et Christy B, qui invitent le président à renoncer à l’idée d’un troisième mandat. Selon lui, l’artiste reggae Fadal Dey, connu pour être un proche du régime, est un « artiste de pacotille », « de merde » et impliqué dans des magouilles au sein du Burida, qui n’est pas digne de contredire Meiway. Avant de s’adresser à Meiway, Fadal Dey « doit se mettre à genoux pour que Meiway lui marche dessus. »

« Artiste interplanétaire [ ndlr : Meiway] qui représente la Côte d’Ivoire partout dans le monde. », a lancé DJ Volcano, mettant en avant les qualités du pionnier du Zoblazo. « Meiway est une icône, a-t-il poursuivi, un artiste visionnaire, comme un prophète, il voit ce qui va arriver demain. Il voit ce qui va tomber sur Alassane Ouattara. Il veut donner une grande porte de sortir à Alassane Ouattara (…) et éviter que Ouattara puisse partir dans la honte au regard de tout ce qu’il a bâti.»

Au lendemain du message à la nation du président Alassane Ouattara, qui a mis au jour son intention de briguer un troisième mandat, Meiway et Christy B ont chacun fait des publications pour exprimer leur opposition à cette décision. Ne voyant pas la nécessité d’un nouveau mandat, Meiway a interpellé le président : « En succombant à la tentation et à l’éternité politiques vous risquez de faire sombrer la Côte d’Ivoire dans un chaos que nous croyions éloigner à jamais.».

Révolté par l’annonce faite par le président au soir du 06 août, Chtristy B a, quant à lui, exhorté le peuple ivoirien à un soulèvement populaire : « Peuple de Côte d’Ivoire, réveillez-vous ! Réveillez-vous ! Sortons massivement pour dire non à cette forfaiture et à ce troisième mandat ! »

Vu que les publications de nos deux artistes ont été retrouvées sur le compte Facebook personnel de l’ancien président de l’Assemblée nationale et désormais opposant politique, Soro Guillaume, l’artiste Fadal Dey, se disant très surpris, a estimé alors qu’il était temps de réagir. Défenseur du droit des artistes au Burida, Fadal Dey, qui dit faire rarement des vidéos sur la vie politique du pays, a d’abord invité Meiway et Christy B à mieux jouer leurs rôles d’artiste en aidant les ivoiriens à sortir de la manipulation. Se voulant ensuite pédagogue, Fadal Dey a expliqué qu’il n’y a pas de troisième mandat en Côte d’Ivoire, car nous sommes sous une troisième république.

« C’est quoi un troisième mandat ? Ça n’existe pas. Nous sommes dans une nouvelle république, qui s’appelle la troisième république avec une nouvelle constitution. Et cette nouvelle constitution a mis le compteur à zéro.», a-t-il fait savoir. Et l’artiste de conclure : « Alors si le candidat Alassane Ouattara, s’il est élu le 31 octobre, sera à son premier mandat, sous la nouvelle république avec la nouvelle constitution. »

 

Arsène DOUBLE