Suivez Nous

Après la condamnation de Love Gugu, Apoutchou national se dresse contre Yvidero

Irene COULIBALY | | Société

Apoutchou National, bloggeur ivoirien

L’activiste Love Gugu a comparu vendredi dernier devant les tribunaux pour avoir traité la web humoriste Yvidero de lesbienne. Après son procès, elle a été condamnée à 3 mois de prison avec sursis assorti d’une amende d’un million. Après le verdict du tribunal, le bloggeur Apoutchou national s’attaque à Yvidero.

 

Dans une vidéo postée sur sa page Facebook ce lundi 23 août 2021, le bloggeur affirme : « je me sens stupéfait de voir que tu joues avec le moral des gens. Aller au procès, condamner une personne et revenir nous parler de pardon, de religion c’est se foutre de ceux qui t’ont défendu et qui t’ont soutenu. Il faut arrêter de te voiler derrière une religion. Il faut arrêter de te passer pour une personne plus intelligente que les autres. Lorsque tu veux parler de tes débats sur les réseaux sociaux, évite de te cacher derrière une étiquette religieuse. La Côte d’Ivoire est composée de musulmans et chrétiens, mais nous vivons en harmonie. (…) il s’agit d’une histoire de ‘’laper’’ sur les réseaux sociaux dont tu as porté plainte ».

Poursuivant, il a rappelé qu’après l’arrestation de Love Gugu par la police, plusieurs personnes ont plaidé pour sa libération, mais rien n’y fit. Yvidero a maintenu sa plainte jusqu’au procès.

« Au moment où Love Gugu était en prison, si tu étais tranquille dans ton cœur de musulmane, tu devrais accepter ce pardon. Mais, tu n’as pas accepté. (…) donc ne vient pas nous parler de religion vu qu’elle n’est pas restée en prison comme tu le souhaitais. », a ajouté le bloggeur.

Pour rappel, Love Gugu a été condamnée à trois mois de sursis et 1 million d’amende.

Irène COULIBALY

Mots-clefs : , ,