Suivez Nous

Opposé à la loi antiavortement au Texas, le ministère américain de la justice promet de protéger les cliniques

Arsene DOUBLE | | Santé et Bien-être

Le Président américain Joe Biden s’insurge contre la loi antiavortement au Texas

A la demande de son Président Joe Biden, le ministère américain de la justice a promis de protéger, avec les moyens de l’Etat fédéral, les cliniques pratiquant des avortements au Texas, qui vient d’adopter une loi interdisant l’interruption volontaire de grossesse (IVG) dès le moment où les battements de cœur de l’embryon sont détectés.

 

Depuis le 1e septembre, une loi, interdisant l’interruption volontaire de grossesse (IVG) dès le moment où les battements de cœur de l’embryon sont détectés, est entrée en vigueur  au Texas. Cependant, cette loi est jugée « extrémiste » par le Président américain Joe Biden, qui a aussitôt ordonné à ses ministres d’étudier tous les moyens légaux et matériels pour protéger les établissements et « garantir l’accès des Texanes à l’avortement ».

Ce lundi 6 septembre, le ministère américain de la justice a promis, en effet, de protéger, avec les moyens de l’Etat fédéral, les cliniques pratiquant des avortements au Texas, qui vient d’adopter une législation extrêmement restrictive sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

Le ministère « fournira l’appui des forces de l’ordre fédérales si une clinique pratiquant des avortements ou un centre de santé sexuelle et reproductive est attaqué », fait savoir dans un communiqué le ministre Merrick Garland. Des contacts ont déjà été pris avec les procureurs et avec les bureaux du FBI au Texas, est-il précisé.

« Nous ne tolérerons aucune violence, aucun empêchement physique et aucune atteinte matérielle contre les personnes cherchant à obtenir ou à fournir des services de contraception. », met-il en garde.

Notons que cette loi antiavortement ravit les conservateurs religieux et choque progressistes et féministes. Clivante, elle constitue une bataille entre pro et anti avortement ayant souvent pris un tour violent : des attaques contre des médecins et centres pratiquant l’IVG ont fait 11 morts.

 Arsène DOUBLE

Mots-clefs : , , ,