Suivez Nous

SIM-KOOL, UN ESPOIR MONTANT DU REGGAE AFRICAIN !

Yvan Bengueshow | | Musique

-

Alias Sim-kool est un Artiste chanteur, auteur, compositeur, interprète et Tigori, Aka philosophe ivoirien. Fils unique, il perd sa mère à sa naissance et son père dans la préadolescence, orphelin très tôt, il fut élevé par sa grand-mère maternelle qui lui enseigne certaines vertus et lui montre que la vie est un éternel combat… Il fut bercé par certaines mélodies traditionnelles de son village natal et la musique ne tarda pas à s’approprier le jeune orphelin.

En prélude au concert de l’espoir, organisé par bengueshow.com et prévu le 29 novembre 2008 au Palladium à Genève, Sim-kool sort de sa réserve pour se prononcer sur l’actualité brulante dans le monde, mais aussi parler de sa vie et sa carrière artistique.

Qui est Sim-kool?
Je suis le plus petit des êtres, un artiste – philosophe…

Où vis-tu et que fais-tu en dehors de la vie artistique?
Je suis basé à Genève. J’évolue dans les soins infirmiers. Pour l’instant la musique n’étant pas la principale activité me permettant de gagner mon pain.

N’ayant pas eu une enfance facile, comment as-tu réussi à mobiliser l’énergie nécessaire pour être à ce niveau?
Je donne souvent la métaphore de la fleur de lotus qui pousse dans la boue…tout le monde l’aime. C’est une belle fleur…je pense avoir une seule force…c’est de survivre…et c’est ce profond désir de survivre qui m’a poussé à aller vers la musique qui pour moi est un refuge. Le départ était chaotique, en passant par une jeunesse troublante. Mais aujourd’hui, le futur est rempli de sérénité. Je vis pour quatre : pour moi d’abord, pour ma mère que je n’ai pas connue, pour mon père et pour ma grand-mère qui m’a élevé, tout comme Barak Obama (élevé par sa grand-mère) aujourd’hui Président des USA, à qui je rend un vibrant hommage. Je ne vais en aucun cas me comparer à lui. C’est un homme extraordinaire.

À propos, Barak Obama est un symbole aujourd’hui ; c’est le premier président noir des USA, quel commentaire fais-tu de cette situation?
Étant métis, il ouvre la voie pour qu’il y ait un jour une personne 100% noire à la maison blanche. Ce que je voudrais ajouter, c’est que nous, orphelins immigrés, ça nous fait réfléchir…parce que le jeune kenyan Mr Barak qui a débarqué aux USA, sème une graine qui devient aujourd’hui le président de la première puissance mondiale. Tout ceci nous fait réfléchir par 2 fois…Premièrement, est-ce que nous sommes à notre place en Suisse et deuxièmement qu’est-ce que nous pouvons ramener de bon, de bien en Côte d’Ivoire. C’est ce que cette élection m’inspire.

En parlant d’orphelin, je pense au concert de l’espoir prévu le 29 novembre 2008, en faveur de l’orphelinat de Bingerville, à laquelle Sim-kool est invité. Qu’est-ce que tu réserves au public?
Pour cet événement, je suis totalement mobilisé. C’est un honneur que me font les organisateurs en me permettant de jouer en première partie de grands artistes que je respecte beaucoup même si nous n’évoluons pas dans le même registre. Pour moi jouer la première partie d’Espoir 2000 et Ericson le Zoulou, c’est énorme. Et sachant que les fonds recueillis à cette soirée seront utilisés pour une noble cause, c’est d’autant plus motivant pour moi qui suis fondateur de l’association A .M.O.R. (Association Mondiale pour les Orphelins). C’est beaucoup d’émotions et je me dis quelque part que c’est mon devoir d’y participer. Si je ne viens pas à cette soirée du Palladium qui viendra ? C’est pour cela que sur la télévision genevoise le Lémanbleu, j’ai invité les Genevois à faire parler leur cœur. Je sais qu’ils sont sensibles. Ce n’est pas par hasard que toutes les organisations internationales sont basées à Genève.

En tant qu’artiste, musicien, philosophe, comment tu arrives à gérer ton site internet www.sim-kool.com?
Le site existe depuis 3 ans. C’est en 2005 que le nom du domaine www.sim-kool.com a été créé. C’était très basique. A la sortie de mon album « Bouaké Fouê Mô » vendu à plus de 1000 exemplaires, on a changé, relooké le site. Aujourd’hui on approche les quarante millième visiteurs (40 000 !) du site ; ce qui n’est pas rien. Il y a plusieurs rubriques qui se sont ajoutées : la publicité, la boutique en ligne où vous pouvez retrouvez les produits SIM-KOOL®, la vidéo, la newsletter, le press-book, la discographie… Il y a aussi la rubrique philosophe que j’aime particulièrement où je mets chaque jour une pensée.

Qui sont les auteurs de ces pensées?
Ce sont mes pensées. C’est la rubrique la plus visitée.

Combien d’album déjà sorti?
Ma première production, une autoproduction, c’est « Bouaké Fouê Mô » , après 15 ans de musique auprès de grands noms comme Tiken Jah Fakoly…« Bouaké Fouê Mô » a été une concrétisation. C’était un moment difficile parce que la Côte d’Ivoire traversait une période vraiment sans précédent. « Bouaké Fouê Mô » en agni veut dire les gens de Bouaké. Et après il y a eu aussi la réalisation d’un single avec crs pro (un anglais), mon ancien manager que j’ai remercié. On a produit ensemble « education is at home ». Je rappelle que désormais toutes les œuvres de Sim-kool sont en ligne sur Itunes, Virginmega, Fnac musiques, Nokia music, Amazon, Believe le plus grand site de téléchargement de musique en Europe et sur toutes les plates formes de musiques, de clip et de vidéo au monde. Le prochain projet est la sortie d’un album avec Bluette. C’est une personne que je respecte beaucoup. Elle est poétesse, écrivaine publique, genevoise. Je partage tout à fait ses textes engagés et c’est quelqu’un qui a un faible pour l’Afrique. On s’est connu par l’intermédiaire d’un journal local. En 2009, nous serons à Abidjan pour la réalisation d’un album commun.

Dis-moi, Sim-kool, depuis quand existe ton association A.M.OR et quelles sont les actions que vous avez déjà réalisées?
C’est une question qui me touche beaucoup. A.M.OR existe depuis 1999. Son siège est à Genève. Essentiellement composée de bénévole, elle a des activités diverses. Récemment nous avons eu une activité avec une ONG qui s’appelle Amicale Afrique. Une fête africaine à l’issue de laquelle un don de 400.000 FCFA a été récolté par des étudiants au profit de l’association A.M.OR. Notre association récolte des vêtements en suisse pour les redistribuer à Abidjan. En 2007, nous avons fait la distribution de ces habits dans des pouponnières et des associations comme l’ONG Maison d’Amour basée à Abidjan. Nous sommes sur le terrain. Nous soutenons désormais les projets agricoles en Afrique.

Sim-kool est-il prêt à affronter le public du Palladium le 29 novembre 2008?
Oui, je suis philosophiquement, psychologiquement, mentalement, artistiquement, physiquement prêt. Je donnerai le meilleur de moi-même. Je remercie bengueshow.com et l’encourage pour ses activités. Votre site culturel et éducatif est sans cesse en progression. J’aimerais ajouter aussi que, désormais SIM-KOOL® est une marque déposée et j’en suis fier !

Que veux-tu dire par « marque déposée »?
C’est ma propriété privée ! On peut produire des tee-shirts, des chemises, des casquettes …SIM-KOOL® et si quelqu’un veut l’utiliser, il envoie simplement un e-mail à l’équipe de sim-kool.com à l’adresse suivante : contact@sim-kool.com pour plus d’information.

Parce que c’est reconnu en tant que propriété intellectuelle?
Oui ! Bravo ! C’est ça et non seulement sim-kool.com est désormais bloqué sur sim-kool.ch pour éviter toute confusion ; c’est-à-dire qu’il existe : www.sim-kool.ch et www.sim-kool.com …

Tu as un mot de la fin pour cette interview?
Bien sûr, mes encouragements à mes frères et amis Charles Sogan, N’Guessan Yvan et tous les autres qui ne ménagent aucun effort pour promouvoir la culture africaine et singulièrement celle de la Côte d’Ivoire en Suisse tout en rehaussant l’image de notre pays qui en a plus que besoin aujourd’hui. Merci et vive la musique de jah !