Suivez Nous

Musique : Ala.Ni, un diamant brut

Ariane Guideline | | Musique

al.ni

« My love for you was sprung in SPRING

And flourished in the SUMMER sun

AUTUMN killed the fresh green leaves

By WINTER all was said and done »

 

 

                      Ala.Ni est anglaise, mais vit à Paris. Ses parents sont originaires de Grenade, une petite île des Caraïbes (dont son père célèbre le souvenir en jouant de la basse dans un groupe de reggae-calypso). Dans les ancêtres d’ALA.NI, il y a un fantôme fantasque : le grand-oncle Leslie Hutchinson, alias Hutch, star internationale du music-hall dans les années 30.

                      Elle chantait pour la première fois à Rennes, en Bretagne, le 18 avril dernier, dans le cadre du festival MYHOS.

 

                     Elle arrive sur scène accompagnée de ses deux musiciens,  avec ses baskets blanches, ses chaussettes roses, son jean déchiré aux genoux et une chemise blanche, toute simple, en nous expliquant qu’ils ont été coincés dans les embouteillages en venant de Paris et qu’ils ont eu seulement dix minutes pour se préparer… Son guitariste anglais, Robert, est là, ainsi qu’une harpiste française : « J’aime le son de la harpe, il me fait penser aux contes de fées ».

Elle commence à chanter…. aussitôt le public est happé par sa voix incroyable…. derrière son micro, elle vit les chansons du plus profond de son être. Tout à la fois chanteuse, guitariste, mime, danseuse, … elle nous transporte avec elle pendant une heure dans son univers calme et apaisé. Ses chansons sont étonnantes, courtes, presque nues, à peine arrangées et instrumentalisées. Leur grâce tient à un fil, et principalement à la performance vocale d’Ala.NI.

« Tout va trop vite aujourd’hui. On n’écoute plus la musique, on la voit, sur Youtube, à la télé… c’est complètement paradoxal…Moi je veux que les gens écoutent mes chansons… Quand ils viennent à un de mes concerts, j’ai envie de leur offrir un moment de douceur et d’apaisement, j’ai envie qu’ils ressortent l’esprit calme et serein », m’explique-t-elle après le concert, alors que nous sommes assises autour d’une table, au soleil.

Ala.Ni a choisi de vivre à Paris parce qu’elle aime le rapport qu’elle entretient avec le public français. « Je ne sais jamais à l’avance dans quel ordre je vais chanter mes chansons : on arrive, l’ambiance se créé petit à petit avec les spectateurs, et je décide de ce que je vais chanter au fil du concert. J’aime qu’il y ait un réel échange avec les personnes qui viennent me voir ». A Rennes, lors du rappel, elle ira jusqu’à mimer des excuses pour un bébé qui pleurait dans la salle… le public est conquis par sa voix, bien sûr, mais aussi par son humour et sa fraîcheur. Elle semble toute surprise devant la standing ovation que lui réserve les Bretons !

A son image, elle a choisi de présenter sa musique tout en douceur, ce sont donc quatre EP qui sont venus nous ravir en 2015, chacun représentant une saison : Spring, Summer, Autumn et Winter. Les chansons ont été enregistrées à Londres, puis réunies dans un album qui est sorti début 2016 chez le label « No format » sous le titre « You & I ».

Artiste complète, Ala.NI réalise elle-même ses clips.

                      Elle commence à tourner dans le monde entier et va jouer prochainement au Japon et en Espagne, mais choisit scrupuleusement les lieux où elle se produit, parce qu’elle tient à garder un rapport intime avec son public : «je veux que les spectateurs arrivent, s’assoient, et ne repartent qu’à la fin du concert. Nous partageons une véritable histoire tous ensemble, et je n’imagine pas d’être dans un grand lieu public où les gens vont et viennent, écoutent une chanson ou deux puis repartent… c’est important d’être avec moi du début à la fin ».

 

Christine Vainqueur

Site Ala.NI : http://www.ala.ni

Lien streaming soundcloud : http://bit.ly/1lfudKK

Site du festival MYTHOS : http://www.festival-mythos.com