Suivez Nous

JO Paris 2024 : Aya Nakamura surprendra-t-elle en interprétant Édith Piaf ?

Firmin Koto | | Musique

Emmanuel Macron aurait invité Aya Nakamura à chanter une chanson française lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Paris. La chanteuse aurait exprimé son admiration pour Édith Piaf, ce qui laisse planer le mystère quant à son choix de performance. Votre magazine préféré 100pour100culture refait peau neuve avec cette icône de la musique.

Lorsqu’on pense à Aya Nakamura et à Édith Piaf, les deux univers semblent bien éloignés. Pourtant, selon des informations de L’Express, Emmanuel Macron aurait spécifiquement demandé à la populaire chanteuse de « Djadja » d’ajouter une touche française en interprétant une chanson de la légendaire Édith Piaf lors de la cérémonie d’ouverture des JO de Paris.

Cette décision inattendue soulève des questions sur le choix de la chanson et la manière dont Aya Nakamura interprétera le répertoire de la chanteuse emblématique. Lors d’une rencontre discrète à l’Élysée, le président français aurait demandé à la jeune artiste ses influences françaises. Sa réponse, étonnamment, a été l’admiration pour Édith Piaf.

Cette révélation a visiblement enchanté Macron, qui aurait encouragé la chanteuse à suivre son cœur le jour de la performance. Un récent post sur Instagram de Nakamura laisse entendre qu’elle pourrait relever ce défi, avec une légende énigmatique : « ÉDITH PIAF Qui ? ! Pardon ? ! »

“Aya Nakamura est l’équivalent de ce qu’était Edith Piaf il y a 60 ans, c’est à dire la chanteuse française la plus populaire à l’étranger (…) Celle qui représente la France à l’international aujourd’hui c’est Aya Nakamura. Que ça plaise ou non, pour des raisons musicales ou (…) extra-musicales. » a exprimé le journaliste français Olivier Cachin au micro de BFMTV

Aya Nakamura, de son vrai nom Aya Danioko, est surtout connue pour son style unique mêlant le R&B, le dancehall et l’afrobeat. Depuis ses débuts en 2015 avec l’album « Journal intime », elle a su conquérir un large public avec des tubes tels que « Djadja », « Pookie » ou encore « Jolie Nana ». Son dernier album « Aya » sorti en 2020 a également été un grand succès, confirmant son statut d’icône de la musique urbaine en France.

Si Aya Nakamura se produit effectivement lors de la cérémonie du 26 juillet devant des centaines de milliers de spectateurs sur les quais parisiens, ce choix audacieux pourrait marquer un moment fort de l’événement, mélangeant les genres musicaux et les époques de manière surprenante.

Firmin KOTO

Mots-clefs : , , ,