Suivez Nous

CYDÏA, Une femme partagée entre musique spirituelle et peinture

Atse Ncho De Brignan | | Musique

-

Spécialisée dans la petite enfance où elle s’occupe de projet musique dans une société en région parisienne (France), Cydïa est une jeune femme née d’un père camerounais et d’une mère martiniquaise. Son intérêt pour la musique commence dès ses premiers pas au Conservatoire National de Région d’Aubervilliers (93) pour y suivre une formation en piano, solfège, chant, harmonie, analyse musicale, histoire de la musique et histoire de l’art alors qu’elle n’a que 9 ans. A 12 ans, Cydïa est déjà aguerrie. Elle compose ses premières chansons d’inspiration spirituelle et s’engage en tant que chef de chœur de diverses formations vocales (groupes personnels, chœur liturgique d’église). Elle crée, à 14 ans, son premier groupe “SONORE” qu’elle dirigera dix ans durant. Puis, elle poursuit avec un deuxième groupe “Accès 7” et parallèlement, entre dans l’illustre chorale « Gospel Sans Frontière » qui a fait émerger la musique gospel urbaine en France. En 1995, elle compose sa première comédie musicale intitulée “A VOS MARQUES !… PRETS !… PARTEZ !…”

« J’ai énormément souffert dans ma vie. Je n’ai pas eu d’enfance, donc dans tout ce que je chante c’est tout mon ressenti que je fais ressortir. C’est pourquoi je veux transmettre du bien-être par des paroles douces, positives remplies d’amour et surtout d’encouragements », avoue-t-elle. Ses genres musicaux : le gospel, la musique classique et le jazz où elle se sent plus proche des auteurs comme Chopin, JS Bach, Mozart, Mendelssohn, Beethoven, Liszt, Rachmaninov et Whithney Houston, Brian McKnight, Cece Winans, Kirk Franklin ou Byron Cage.

En 2008, Cydïa crée MRGence, une formation vocale composée de cinq personnes dont 1 homme et 4 femmes. Son objectif est de se produire dans divers lieux dans le but de faire partager ce bien-être qu’elle puise dans sa vie spirituelle avec un répertoire entièrement constitué de ses compositions. En fait, l’objectif principal de MRGence est d’apporter de l’espoir, d’apaiser et de redonner le sourire. Ce qui fut fait, car le 19 décembre 2008, le groupe participe à la Nuit du Gospel à Massy dans la banlieue sud parisienne devant une foule conquise à sa guise.

Perfectionniste dans l’âme, toutes ses chansons sont écrites avec un grand respect de la norme musicale sous un air poétique et mélodieux. A les écouter, on ne se sent plus seul, car on a l’impression d’être emporté dans un coin du ciel par l’Esprit Saint avec un sourire au bout des lèvres comme le prouvent si bien certains titres de ses chansons « Plus jamais seule », « Un coin du ciel », « Un sourire »…
Par ailleurs, en plus de la musique, Cydïa a une autre corde à son arc : la peinture. Ce passe-temps devenu passion, elle le dédie à sa sœur aînée, bien qu’ayant elle-même des prédispositions dans les arts depuis son très jeune âge. Ce n’est qu’en 2004 qu’elle découvre et peaufine réellement son attrait pour la peinture. L’univers, la nature et surtout les portraits sont ses spécialités.

Aujourd’hui, l’artiste a une centaine de compositions musicales et une cinquantaine de toiles à son actif. Comme projets, elle ambitionne d’entrer en studio pour sortir son tout premier album fin d’année 2009 – début 2010, et ensuite, profiter des mois à venir au cours d’une exposition pour présenter ses fameux tableaux.

Cydïa est consultable sur les pages suivantes : www.takerecords-cydia.com (site officiel) puis sur http://www.mysapce.com/cydiagbm (pour la peinture) et enfin sur http://www.myspace.com/cydia1 (pour la musique)