Suivez Nous

Charlotte Dipanda : son concert prévu ce 28 août à Yaoundé menacé

Arsene DOUBLE | | Musique

Charlotte Dipanda, chanteuse camerounaise

Dans quelques heures, la chanteuse camerounaise Charlotte Dipanda sera en concert au Palais des Sports de Yaoundé. Cependant, une réelle incertitude plane actuellement sur la tenue du concert de Charlotte Dipanda. En raison de vifs désaccords entre son organisateur Universal Music et les instances de régulation de l’univers musical camerounais, notamment la SCDV et la SONACAM, sur le paiement de la quittance du Droit d’Auteur pour le concert de Charlotte Dipanda.

 

D’ici peu, devra se tenir le concert de Charlotte Dipanda au Palais des Sports de Yaoundé. Cependant, une réelle incertitude plane actuellement sur la tenue du concert de Charlotte Dipanda. La Société Camerounaise des Droits Voisins (SCDV) et la Société nationale camerounaise de l’art musical (SONACAM) menacent, en effet, de l’interdire suite au refus d’Universal Music de payer la quittance du Droit d’Auteur pour le concert de Charlotte Dipanda.

D’après la SCDV et la SONACAM, la facture s’élève à près de 1 .800.000 Fcfa. Une facture que l’organisateur du spectacle Universal Music a, selon elles, refusé de payer. Ainsi, ces deux entités ont, à travers un communiqué fortement relayé sur les réseaux sociaux, affiché leur volonté d’empêcher la tenue du concert de la chanteuse prévu ce 28 août 2021 au Palais des Sports de Yaoundé.

« #SOMMATION SUR LE CONCERT DE UNIVERSAL AU PALAIS DES CONGRÈS

SUITE AU Refus de payement de la quittance du Droit d’Auteur par UNIVERSAL MUSIC pour le concert de   Charlotte Dipanda , une sommation faîte par l’huissier de la SCDV en accord avec la SONACAM  , nous sortons des lieux .

Peuvent-ils faire cela en Côte d’Ivoire ou ailleurs ? Demain, nous serons là avec les Agents de la LOI POUR STOPPER SI RIEN. N’EST FAIT D ICI LA …

SCDV / SONACAM », menacent la SCDV et la SONACAM, organismes de gestion collective habilités à défendre les droits des artistes.

La sommation arrive, après le rappel par l’OGC SCDV de payer la facture N° 0000750 émise en date du 23 août 2021 qui rappelait à l’organisateur ses devoirs envers les organismes de gestion collective habilités à défendre les droits des artistes. La somme est directement à lier au prix des places qui vont de 5000 à 10 0000 Fcfa.

Arsène DOUBLE

Mots-clefs : , , , ,