Suivez Nous

La chantre musulmane Alima fait des confidences sur sa carrière musicale

Irene COULIBALY | | Musique

Alimata Coulibaly, plus connue sous le nom de Alima, première chantre musulmane de Côte d’Ivoire

Première chantre musulmane de Côte d’Ivoire, Alimata Coulibaly, plus connue sous le sobriquet de Alima, a su séduire le public ivoirien grâce à sa douce voix. Mais, la carrière musicale de le chantre n’a pas toujours été facile.

 

Avec ses mélodies et ses messages pleins d’amour, Alima s’est fait un chemin dans le monde de la musique. Cependant, certains fidèles musulmans voient d’un mauvais œil les rapports de la femme musulmane au showbiz. La chantre a avoué avoir essuyé beaucoup d’injures relativement à sa carrière. Elle aurait même été traitée de « diable ».

« (…) les gens ils ont tendance à fermer tout, toutes les portes, pourtant l’islam, c’est une religion d’ouverture », a-t-elle entamé en ajoutant qu’elle a même reçu des menaces d’intimidation. « J’ai eu des menaces, oui une femme ne doit pas chanter, on ne doit pas entendre la voix d’une femme. Il y a d’autres qui m’ont traitée de shaytan [ ndlr : diable]. Donc j’ai eu beaucoup de menaces, mais ça m’a pas découragé parce que je savais ce que je voulais… ».

Entre menace et peur, Alima dit avoir reçu le soutien d’un imam qui lui voyait plutôt dans cette passion pour la musique, un appel de Allah. « C’est Dieu qui veut que tu fasses ça et si tu arrêtes, tu vas répondre devant Allah… », lui avait révélé l’imam. Ce fut un soutien qui pour la chantre est arrivé au bon moment car elle était sur le point de tout arrêter.

Installée aujourd’hui en France, Alima ne se fait presque plus entendre et ses fans espèrent pouvoir encore l’entendre chanter en live lors d’un spectacle.

Irène COULIBALY

Mots-clefs : , ,