Suivez Nous

Burna Boy et Wizkid : les deux stars nigérianes récompensées au Grammys 2021

Arsene DOUBLE | | Musique

Burna Boy et Wizkid, deux stars nigérianes de la musique afrobeats

La 63e cérémonie des Grammy Awards, qui a eu lieu à Los Angeles, a vu le sacre des Nigérians Burna Boy et Wizkid, deux stars de la musique afrobeats.

 

Burna Boy et Wizkid ont tous deux étés récompensés lors de la 63e cérémonie des Grammy Awards, qui s’est déroulé le 14 mars au Staples Center de Los Angeles. Burna Boy a remporté la catégorie du meilleur album de musique globale, tandis que Wizkid a remporté le prix du meilleur clip vidéo pour sa chanson avec Beyoncé, “Brown Skin Girl“, tirée de l’album “Lion King : The Gift“.

La fille de Beyoncé, Blue Ivy, a également été récompensée pour la même chanson, à savoir “Brown Skin Girl“. Le prix de la meilleure vidéo musicale est décerné à l’artiste, au réalisateur et au producteur de la vidéo.

Burna Boy, 29 ans, de son vrai nom Damini Ogulu, nominé pour la deuxième année consécutive, a gagné avec son album “Twice As Tall“. Le jury des Grammys décrit “Twice As Tall“ comme « un cours magistral sur les vibrations et l’agitation qui ont fait de Burna Boy une force musicale internationale ».

Il continue de repousser les limites, en mélangeant les styles et les genres et en alimentant sans crainte le feu qui réchauffe le melting-pot de la pop, de l’afrobeat, du dancehall, du reggae et bien d’autres choses encore. L’album fait appel à un large éventail d’artistes internationaux tels que Stormzy, Youssou Ndour, Naughty By Nature et Chris Martin de Coldplay, et a eu Sean Combs comme producteur exécutif.

La vidéo qui a vu Wizkid, 30 ans, à gagner a été décrite comme « une fête pour les passionnés de mode et une célébration de la beauté féminine noire et brune partout dans le monde ».

 

Burna Boy au rang de la superstar nigériane Fela Ransome-Kuti

Burna Boy a été nommé dans la même catégorie en 2019 – alors connue sous le nom de meilleur album de musique du monde – mais a perdu face à Angelique Kidjo lors de la cérémonie de remise des prix en 2020.

Cependant, Kidjo lui a dédié sa victoire, en disant : « Burna Boy fait partie de ces jeunes artistes qui viennent d’Afrique et qui changent la façon dont notre continent est perçu et la façon dont la musique africaine est le socle de toute musique. »

Né à Port Harcourt au Nigeria, Burna Boy a sorti son premier album, “LIFE“, acronyme de “Leaving an Impact For Eternity“, en 2013.

Cet album a été suivi par la sortie de “Redemption“ en 2015 et “Outside“ en 2018 qui comprenait le titre à succès international, “Ye“.

Mais c’est avec l’album “African Giant“ de 2019 que Burna Boy a véritablement percé sur la scène internationale et a obtenu sa première nomination aux Grammys.

Souvent comparé à la superstar nigériane Fela Ransome-Kuti, dont Burna a généreusement samplé les chansons, il s’exprime de plus en plus sur les causes sociales en Afrique.

Au plus fort des attaques xénophobes en Afrique du Sud en 2019, il a menacé de ne plus jamais remettre les pieds dans le pays si le gouvernement ne prenait pas de mesures, bien qu’il se soit depuis produit dans le pays.

Il a également été étroitement impliqué dans les manifestations #EndSARS contre la brutalité policière au Nigeria l’année dernière, créant un fonds pour les victimes et publiant une chanson à la mémoire des personnes tuées le 20 octobre 2020 au péage de Lekki à Lagos.

Il a également récemment tweeté son soutien aux manifestants au Sénégal qui sont descendus dans la rue après l’arrestation du leader de l’opposition Ousmane Sonko.

Arsène DOUBLE

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,