Suivez Nous

Alpha Blondy crie son ras-le bol face à la misère des hôpitaux africains

Irene COULIBALY | | Musique

Alpha Blondy, reggaeman ivoirien

Dans un live acoustique diffusé sur le web, la star internationale du reggae Alpha Blondy a chanté les paroles de “Nos hôpitaux sont malades“. Un titre issu de son album “Human race“ sorti en octobre 2018 qui dénonce l’une des plus grandes plaies de l’Afrique : la misère des hôpitaux.

 

« Nos hôpitaux sont malades, pas de médicaments, pas d’équipements. Nos hôpitaux sont des abattoirs. Nos hôpitaux sont des mouroirs, nos présidents africains vont se faire soigner en Europe tandis que leur peuple crève dans la misère et dans leurs crottes. Nos hôpitaux sont malades, pas de personnels soignants, il n’y a plus d’argent. », scande l’artiste dans sa chanson.

S’adressant directement aux politiques africains, il chante : « pitié pitié, ayez pitié de nos malades ! pitié, les politiciens ayez pitié. Ayez pitié de nos enfants, de nos parents, de nos villages. Vraiment nos politiciens n’ont pas pitié », a-t-il chanté dans un live acoustique diffusé sur le web, armé d’une guitare.

Cette chanson très engagée d’Alpha Blondy touche bien du doigt des réalités vécues dans nos hôpitaux africains. Personnels en manque et souvent très peu qualifiés, un décalage qui engendre des pertes en vies humaines de trop.

En 2014, le décès aux urgences du mannequin Awa Fadiga avait provoqué un choc national en Côte d’Ivoire. Récemment, une autre femme est morte en couche laissant derrière elle son époux et ses cinq enfants.

Irène COULIBALY

Mots-clefs : , , ,