Suivez Nous

Presse ivoirienne : Jean Roch Kouame, super Ebony 2009

Binso Binso | | Média

-
La 12e soirée des Ebony, nuit de la communication a consacré, ce samedi 14 novembre, Jean Roch Kouamé, journaliste au quotidien «L’expression », super Ebony 2009.

 

Heureux, notre confrère l’était à la proclamation des résultats. Jean Roch Kouamé vient de remporter le super prix Ebony qui vise à distinguer le meilleur journaliste de Côte d’Ivoire. Au-delà de la joie de Jean Roch, c’est toute la rédaction du quotidien «L’expression» qui n’a pas encore un an d’existence qui voit en si peu de temps son professionnalisme récompensé.
C’est avec 690 points/960 points soit une moyenne 14,37/20 que l’Ebony presse écrite 2009 a remporté le super Ebony devant Ignace Kacou Ahoua (Ebony Radio 2009) et Fadiga Fofana (Ebony télévision 2009).
Les prix spéciaux Diégou Bailly (meilleure enquête), Joseph Diomandé (meilleur reportage) et Jean Pierre Ayié (meilleure interview) ont été décernés respectivement à Coulibaly Zoumanan ( quotidien le jour plus), Irène Bath Kouassi (quotidien l’Inter) et Schadé Adédé (quotidien Notre Voie).
Le jury présidé par Franck Anderson Kouassi, président du Conseil national de la communication audiovisuelle (Cnca), qui comprenait Zio Moussa (président de l’Olped), Eugène Kacou (président du Cnp) et Dominique Mobioh , a trouvé le niveau des compétiteurs très faible.
« Le niveau général des productions était très bas. Il y a des confusions entre les différents genres journalistiques. Le langage utilisé dans les différents papiers est alarmant », note avec regret le jury.
Avant d’appeler l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci) à affecter une partie de son budget à la formation des journalistes.
Quant au ministre de la communication, Ibrahim Sy Savané, il a souhaité que le concept du prix Ebony évolue pour récompenser toute une rédaction dans les éditions à venir.
Au cours de cette soirée l’ONG Afrijapan a offert un car de transport et un voyage d’étude aux responsables de l’Unjci.
Notons que le prix Ebony répond également à la valorisation de la profession du journalisme en Côte d’Ivoire, puisque le vainqueur du super prix remporte une maison.