Suivez Nous

“Vanessa Paradis, divine artiste“ : ce livre explique comment les journalistes français ont sauvé la carrière musicale de la star Venessa Paradis

Arsene DOUBLE | | Litterature

Vanessa Paradis, chanteuse française

Le livre biographique “Vanessa Paradis, divine artiste“ vient de paraître, ce jeudi 9 septembre 2021, aux éditions Prisma. Ecrite par Christian Eudeline, l’œuvre revient sur un triste épisode des années 90 qui aurait pu saper la réputation, voire la carrière musicale, de la star française Venessa Paradis, mais dont les journalistes français ont su étouffer : son arrestation à l’aéroport en possession de cannabis, qui lui a value d’être interdite de séjour sur le sol américain.

 

Rare, vous verrez les journalistes français tordre le cou à leurs artistes. Ces professionnels des médias ont toujours eu à l’idée que leurs voix et leurs plumes devront servir à mettre en avant leurs stars, sinon les ambassadeurs de la culture française. Aussi le livre biographique inédit “Vanessa Paradis, divine artiste“ de Christian Eudeline explique-t-il comment les journalistes français ont sauvé la carrière musicale de la star Venessa Paradis dans les années 90.

Chanteuse, actrice, ou encore mannequin… Vanessa Paradis est aujourd’hui réputée dans le monde entier pour ses multiples talents. Grâce au succès inespéré de “Joe le taxi“ en 1987, la jeune femme est devenue une véritable star, à l’âge de 14 ans seulement. Il faut dire que le single, son tout premier, s’est vendu à 1,3 million d’exemplaires en France, et plus de 3,2 millions à l’étranger !

Cependant, sa carrière à l’international aurait très vite pu s’essouffler… à cause d’un événement dont la presse française n’a que très peu fait état. Dans son livre biographique “Vanessa Paradis, divine artiste“, l’auteur Christian Eudeline revient sur un certain jour de 1995 qui aurait pu coûter cher à l’étoile montante qu’était alors Vanessa Paradis.

 

Vanessa Paradis arrêtée en possession de cannabis

Le 16 février 1995, Vanessa Paradis se rend au Canada pour faire la promotion du film “Elisa“, dans lequel elle vient de tourner aux côtés de Gérard Depardieu et Clotilde Courau. Alors qu’elle devait rejoindre son compagnon de l’époque, Lenny Kravitz, aux Bahamas, la jeune artiste âgée de 22 ans est arrêtée à l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal… en possession de cannabis.

« Alors qu’elle fouillait dans son sac pour présenter ses papiers au douanier, Vanessa Paradis a laissé échapper une boulette de drogue sur le comptoir…», nous apprend ainsi le journal local La Presse Montréal. La chanteuse et comédienne ne possède que trois grammes de haschisch, une petite quantité toutefois suffisante pour « entraîner des conséquences désastreuses » : celle de ne plus pouvoir circuler librement sur le continent américain.

Comme le rappelle Christian Eudeline dans son ouvrage, les médias français ont jugé l’incident anecdotique. Il faut dire que chez les célébrités, l’usage de drogue ne choque pas. « Sur France Inter, une voix non identifiée s’étonne du fait qu’elle soit pour l’instant ‘interdite de séjour sur l’ensemble du territoire américain’, tandis qu’à Libération, la chose est même jugée ridicule. D’ailleurs, la presse française n’en fait pratiquement pas mention, il n’y a que France-Soir, quotidien aimant particulièrement le scandaleux, pour rapporter l’histoire en première page », précise l’auteur.

Finalement, Vanessa Paradis a laissé une caution de 500 dollars et ne s’est même pas présentée au procès qui s’est tenu un an plus tard, le 13 mars 1996. Les interdictions de séjour ont ainsi été levées, en échange d’une « lourde amende », dont le montant n’a jamais été dévoilé. Aux yeux de son biographe, cet incident aura rendu la star plus « sympathique » et plus proche du public. « La jeune femme n’est peut-être pas aussi lisse qu’on aurait pu le croire », conclut-il finalement.

Arsène DOUBLE

Mots-clefs : , ,