Suivez Nous

Paradoxe et choeur des coeurs de Hurel Régis Beninga Quand cinéma et poésie riment

Atse Ncho De Brignan | | Litterature

-
Deux phénomènes artistiques. L’un, Paradoxe, est un film-fiction de 18 minutes et l’autre, Chœurs des cœurs, un recueil de 35 poèmes illustrés. Les deux ont en commun la versification. L’auteur, Hurel Régis BENINGA, Centrafricain, est un homme de Théâtre formé à l’Institut National des Arts d’Abidjan. Ses deux nouvelles réalisations artistiques ont été présentées pour la première fois le 22 mars 2011 devant les parents, amis et hommes de culture à la cinémathèque de l’université de Paris 3.

Partant de quatre poèmes (Aurore, Mise en garde, Alliance et Aimer) extraits de son premier recueil de poésies Quand le cœur parle… et de deux autres (Désir et Pèlerin) tirés du tout dernier recueil, Chœurs des cœurs qui servent de base aux dialogues du film, le réalisateur exprime les sentiments intérieurs profonds qu’éprouve un être humain épris d’Amour. En gros, Paradoxe est l’histoire d’une rencontre sur une plage, le début d’une relation entre un homme et une femme avec toutes les craintes et les attentes que chacun peut y mettre. Le film commence par une mise en garde de l’homme, un Africain, à la femme, une Européenne éprise de lui :

«Jeune fille, ne m’aime pas
Ce que je suis, tu ne sais pas
D’où que je viens, tu ne sais pas
Où je vais, tu ne sais pas

Ne cours pas après moi
Car je n’ai pas de toit

Je n’ai aucune richesse
Je ne veux pas te voir dans la tristesse
Va vers celui que ton cœur aime
Moi, je ne sais qu’écrire des poèmes»

(Cf. «Mise en garde», dans Quand le cœur parle…).

À la jeune femme européenne de répondre:

«Mon ami

Pour toi je veux être
ce qu’une femme n’a pas encore été pour un homme
Pour toi je veux être un infaillible binôme

Mon ami

Pour toi je veux fondre le fer
Pour toi je veux traverser le désert
Pour toi je veux filer comme un éclair
Pour annoncer notre union dans tout l’univers»

(Cf. «Alliance», dans Quand le cœur parle…).

Par ce dialogue, on comprend rapidement que les deux êtres éprouvent les mêmes sentiments amoureux, mais n’arrivent pas à recevoir le langage de l’un vers l’autre. Tourné en quatre jours avec un montage qui durera trois mois, le film Paradoxe est un appel lancé dans le vent aux abords d’une plage immense de la ville de Honfleur en Normandie qui sans doute trouvera son écho.

Poète, comédien et metteur en scène, Hurel Régis BENINGA vit ses premières expériences de réalisateur avec C’est ça la France, et de scénariste avec À qui la faute ? Ces films sont une série de courts métrages diffusés sur des chaînes de télévision telles 3A Télésud, en 2008 et TVCA, la télévision centrafricaine, en 2003. Régis a participé à plusieurs créations artistiques sur le plan national et international. Quant à Chœurs des cœurs, son dernier recueil de poèmes ornés par les illustrations de Josué Nicolas et préfacé par le poète français Claude Haller, il est publié chez Arthéra. L’Amour, le rêve, la femme, le métissage… sont ses thèmes de prédilection. Hurel Régis BENINGA est titulaire d’un doctorat en Théâtre et Arts du Spectacle de l’Université de Paris III-Sorbonne Nouvelle où il enseigne au Département de Médiation Culturelle.