Suivez Nous

Livre Les «Conversations secrètes» de Nelson Mandela mises à nu

Atse Ncho De Brignan | | Litterature

-
Après son autobiographie “Un long chemin vers la liberté”, publiée en 1995 et qui s’était vendue à quelque 7 millions d’exemplaires dans le monde, l’icône de la liberté revient quinze années après avec “Conversations avec moi-même”. Ses mémoires de 484 pages édités en vingt langues. Cette fois, rien n’a été réécrit. Tout est publié tel que Nelson Mandela l’a pensé ou dit à l’époque.

Préfacé par le président américain Barack Obama, la publication mondiale des Conversations avec moi-même, de Nelson Mandela, est un évènement historique. Ce document inédit nous livre la face personnelle, inconnue, voire méconnue, de l’un des plus grands héros du 20ème siècle. C’est un recueil de lettres, carnets, journaux intimes écrits dans la clandestinité durant ses 27 années passées en prison et ses 4 années à la présidence par le symbole de la lutte anti-apartheid.

Mandela, devenu l’un des personnages centraux du Congrès national africain (ANC), menait alors une vie sociale dense et riche. Il se lie d’amitié avec nombre d’activistes anti-apartheid blancs. Nelson Mandela apparaît surtout comme un homme avec ses peurs, ses erreurs et ses faiblesses. Il parle de sa passion pour Winnie Madikizela avec qui il se marie en 1958. Il parle également de sa famille, de son chagrin à la mort de sa mère qu’il n’a pas pu enterrer. Il y évoque aussi les luttes de libération sur le continent et les révolutionnaires qui ont succombé à l’appât du gain. “L’un des problèmes qui m’inquiétait profondément en prison, concernait la fausse image que j’avais, sans le vouloir, projetée dans le monde ; on me considérait comme un saint”, écrit-il. Tout en continuant : “Je ne l’ai jamais été, même si l’on se réfère à la définition terre à terre selon laquelle un saint est un pécheur qui essaie de s’améliorer”.

Pour avoir combattu l’Apartheid, Nelson Mandela a été détenu vingt-sept années dans les geôles sud-africaines. Libéré en 1990, il entame des négociations avec le régime blanc qui déboucheront sur son élection à la présidence en 1994. A travers ce document, la Fondation Nelson Mandela a souhaité montrer l’homme qui se cache derrière l’icône internationale. Surtout raconter ses enthousiasmes, ses hésitations, ses douleurs… Aujourd’hui âgé de 92 ans, le prix Nobel de la paix 1993 affirme ne pas vouloir qu’on se souvienne de lui comme d’un saint.
Edité en 20 langues aux éditions de la Martinière, la sortie mondiale de “Conversations avec moi-même”, le 12 octobre 2010, a reçu un témoignage de satisfaction de la plupart des lecteurs et des libraires.