Suivez Nous

Dr Irié Lou Gohi Brigitte : « En 2023, il n’y aura plus de faute de grammaire en Côte d’Ivoire »

Aboubacar Sanogo | | Litterature

Dr Irié Lou Gohi Brigitte, une exégète en grammaire normative prescriptive. Une vraie pédagogue passionnée de son métier de transmission de savoir. C’est une institutrice devenue Docteur d’Etat. Elle présente son nouvel ouvrage intitulé « L’orthographe française au service des francophiles » destiné aux enseignants, élèves et étudiants mais aussi à tous les francophiles.

Parlez-nous de cette œuvre que vous présentez aujourd’hui ?

« L’orthographe française au service des francophiles » est un ouvrage destiné à tous les francophiles en général, aux élèves et étudiants en particulier. Les enseignants trouveront dans cet ouvrage, une véritable boussole pour guider et expliquer l’orthographe française aux élèves de Côte d’Ivoire. Désormais, il n’y aura plus de faute en Côte d’Ivoire. Les élèves et étudiants en particulier, tous les francophiles en général ne feront plus de faute lexicale, faute phonologique, faute phonétique, faute syntaxique, faute paronymique, faute oronymique, faute liée à la logique inter des idées des élèves. Ne serait-ce que pour ce grand ouvrage.

Quelle est la formule magique que contient cet ouvrage pour corriger les fautes ?

La formule magique, c’est que dans cet ouvrage, il y a la technique opératoire de l’enseignement de la grammaire normative prescriptive. Ce sont les éléments de réflexion que j’ai apportés, les rudiments escomptés. Il appartient aux enseignants et aux enseignés de les apprécier à leur juste valeur.

Qu’est ce que la grammaire normative prescriptive ?

La grammaire normative prescriptive est une sous discipline du français parmi les onze (11). Elle se trouve au centre et les autres gravissent autour d’elle. Elle touche du doigt la morphosyntaxe, ce qu’on dit, ce qu’on ne dit pas, ce qu’on écrit, ce qu’on n’écrit pas. C’est elle qui donne les règles visuelles de communication orale et écrite.

Vous pensez qu’après ça il n’y aura plus de faute en Côte d’Ivoire ?

Je dis et je répète en tant que pédagogue, vous pouvez le croire s’il vous plaît. Le 30 octobre 2023, il n’y aura plus de faute en Côte d’Ivoire. Écrivez, s’il vous plaît, quelque part.

Quel est le décret de communication du ministère dans cette activité ?

Dans cette activité avec le professeur Mariatou Koné, nous sommes entrain de faire un travail de fonds. Lorsque je vous dis, le 30 octobre 2023, il n’y aura plus de faute en Côte d’Ivoire c’est en conséquence. Comme je l’ai dit, la pédagogie est répétitive, avec le professeur Mariatou Koné, nous sommes en train de faire un travail de fonds. Et vous aurez les résultats d’un moment à l’autre.

Quel est l’état des lieux que vous pouvez faire actuellement ?

Actuellement, avec mon passage depuis 2018 sur toute l’étendue du territoire seulement dans les écoles, les IEP et dans les CAFOP supérieurs, il y a un grand pas, nous sommes avancés. Les enseignants et les enseignés, tout le monde est motivé à ne plus faire de faute. C’est pourquoi je vous dis le 30 octobre 2023, il n’y aura plus de faute en Côte d’Ivoire. Il y a un grand pas qui a été fait, il y a une satisfaction dominante présentement.

Vous avez écrit combien d’oeuvres autour de la grammaire ?

J’ai écrit dix (10) ouvrages sur la grammaire normative divisés en trois catégories. « L’orthographe française au service des francophiles » vient boucler les dix ouvrages. L’oral, l’écrit, exercice et corrigé. Ces trois catégories d’ouvrages permettront aux enseignants d’orienter leur enseignement sur les mots usuels qui font l’objet de fautes fréquentes, de repenser leur enseignement de la grammaire normative prescriptive en réservant une large part aux points grammaticaux sensibles par des exercices appropriés.

Cet ouvrage est-il seulement destiné aux élèves et aux enseignants ?

Cet ouvrage est destiné à tous les francophiles en général. Aux élèves, aux étudiants et aux enseignants en particulier.

Combien coûte cet ouvrage et où l’on peut se le procurer ?

Cet ouvrage coûte 5000 Francs CFA. Il est disponible dans toutes les librairies de Côte d’Ivoire.

Au-delà de cet ouvrage, quel enseignement on peut tirer de votre parcours ?

On peut tirer de mon parcours un enseignement didactique. Six (6) ans en tant qu’institutrice, professeur pour la septième année, dix (10) ans plus tard docteur d’État, quatorze (14) ans plus tard écrivain. Un parcours lumineux. J’invite tous les ivoiriens à emboîter mes pas.

Aboubacar SANOGO

Mots-clefs : ,