Suivez Nous

Côte d’Ivoire : Yaya Diomandé, la meilleure plume du prix littéraire « voix d’Afrique »

Djibo B. AMADOU | | Litterature

Le jeune ivoirien Yaya Diomandé s’est frayé une place au soleil grâce à sa belle plume, il est le premier lauréat du prix littéraire voix d’Afrique.

Son roman dénommé « Abobo Marley » a été déniché parmi 372 manuscrits. Le livre évoque l’histoire d’un jeune cireur qui compte migrer à <<Bingué>>. Son roman est sorti en librairie mercredi 16 septembre. Cette récompense est un embellissement d’un effort intellectuel. En effet, Yaya est blogueur et écrivain depuis plusieurs années.

Deux mois durant, l’écrivain ivoirien résidera en France pour savourer sa prouesse. Le 02 Octobre prochain, une grande soirée événementielle lui sera dédiée à Paris à la maison de la poésie. Cette initiative du prix littéraire voix d’Afrique est salutaire, elle est une butte pour les futurs écrivains.

Depuis quelques années, la littérature africaine fait sa cure de jouvence. Les meilleurs écrivains sont jeunes, Gauz est l’illustration parfaite de cette percée, son livre (Black Manoo) est l’un de ses « best-seller ». Toutefois, l’époque des Amadou Kourouma a bercé les lecteurs.

 

Djibo B. AMADOU