Suivez Nous

Prix de la Francophonie 2016 en Suède: 3000 euros dans la cagnotte

Ariane Guideline | | Evènements

affiche-prix-de-la-francophonie-2015

 L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF)  en collaboration avec  les ambassades de 15 pays francophones représentées en Suède remettent le couvert pour ce qui est du Prix de la Francophonie 2016 dans la capitale de la Scandinavie en Suède. Doté d’un prix de 3000 euros environ, ce prix récompensera cette année une action ou un projet francophone conduit en 2015 soit en Suède, ou soit dans un ou plusieurs des pays membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie. 
 
Le projet qui sera retenu cette année aura pour vocation la promotion de la langue française et la diversité culturelle et linguistique. Ce projet devrait entre autre promouvoir la Paix, la Démocratie et les Droits de l’Homme tout en s’appuyant  sur  l’éducation, la formation, l’enseignement supérieur et la recherche dans une optique de développement de la coopération tout étant au service du développement durable.
 
Les Ambassades qui organisent la fête de la Francophonie en Suède sont entre autre ceux  des pays suivants: Algérie, Belgique, Bulgarie, Canada, Égypte, France, Grèce, Liban, Maroc, Moldavie, République démocratique du Congo, République du Congo, Roumanie, Suisse, Tunisie. Conjointement ces pays remettront ce prix en mars prochain, en marge aux journées de la Francophonie en Suède.
 
Il faut noter que le Prix de la Francophonie 2015 avait été attribué en mars dernier à la journaliste et auteure Fanny Härgestam le 19 mars dernier à l’Université d’Uppsala en Suède,  pour son livre « Det här är vår tid. Fyra kvinnor efter revolutionen i Tunisien ». Ce prix était doté d’une somme de  30 000 couronnes suédoises, environ 3000 euros, attribué par les ambassades organisatrices du mois de la Francophonie en Suède.
 
 Le prix de la Francophonie 2015, comme d’habitude dans le cadre du mois de la Francophonie, était axé sur le thème : « Femmes et Jeunes en Francophonie : vecteurs de paix, acteurs de développement ».  Il très important de noter que la lauréate de ce prix en 2015,  Fanny Hägerstam est une journaliste basée en Tunisie. Depuis quelques années, elle se concentre principalement sur les questions de développement de ce pays, après la révolution.
 
Elle travaille notamment pour Sveriges Radio, Sveriges Television et le journal Svenska Dagbladet. Elle publie en 2014 le livre ”Det här är vår tid” dans lequel elle décrit le destin de quatre femmes Tunisiennes après la révolution.
 
Ariane Guideline