Suivez Nous

67e édition de l’Eurovision: La Suède égale l’Irlande avec sa septième victoire

Innocent KONAN | | Evènements
La chanteuse Loreen se produisant au nom de la Suède célèbre avec le trophée après avoir remporté la finale du concours Eurovision de la chanson 2023 le 14 mai 2023 au M&S Bank Arena de Liverpool, dans le nord de l’Angleterre. (Photo: Oli SCARFF / AFP)

La Suède a triomphé samedi soir à Liverpool lors de la 67e édition de l’Eurovision, le concours européen de la chanson, avec la chanteuse Loreen et sa chanson “Tattoo”. Elle devance la Finlande et Israël, tandis que la France se classe 16e.

Loreen, 38 ans, entre dans l’histoire de l’Eurovision en remportant le concours pour la deuxième fois. Elle avait déjà gagné en 2012 avec le tube “Euphoria”. Sa chanson “Tattoo” est une ballade pop puissante et émouvante, qui évoque le courage de s’affirmer face aux jugements des autres.

La chanteuse a reçu 583 points, dont 12 points du jury français et du public belge. Elle a devancé la Finlande, qui a obtenu 526 points avec la chanson “Dark Side”, interprétée par le groupe de rock Blind Channel. La troisième place revient à Israël, avec la chanson “Set Me Free”, chantée par Eden Alene, qui a récolté 472 points.

La Suède confirme ainsi son statut de pays star de l’Eurovision, auquel elle participe depuis 1958. Elle a remporté le concours à sept reprises : en 1974 avec ABBA et “Waterloo”, en 1984 avec Herreys et “Diggi-Loo Diggi-Ley”, en 1991 avec Carola et “Fångad av en stormvind”, en 1999 avec Charlotte Nilsson et “Take Me to Your Heaven”, en 2012 avec Loreen et “Euphoria”, en 2015 avec Måns Zelmerlöw et “Heroes” et en 2023 avec Loreen et “Tattoo”.

Grâce à cette nouvelle victoire, le pays scandinave égale l’Irlande, qui détient également sept trophées de l’Eurovision depuis 1965. La Suède doit sa réussite à son système de sélection nationale, le Melodifestivalen, qui est un phénomène culturel dans le pays. Chaque année, des millions de téléspectateurs suivent les six émissions qui permettent de choisir le représentant suédois pour l’Eurovision. Le Melodifestivalen est aussi un tremplin pour l’industrie musicale suédoise, qui exporte ses talents dans le monde entier.

Loreen représentera donc la Suède à l’Eurovision 2024, qui se tiendra dans une ville suédoise encore à déterminer. Elle tentera de réaliser un exploit inédit : gagner le concours trois fois.

Des hommages à l’Ukraine, qui fait toujours face à l’invasion russe

Au cours de la soirée, de nombreux hommages ont été rendus à l’Ukraine. Vainqueur de l’Eurovision l’an passé, le pays n’a pas pu accueillir la compétition cette année, en raison de l’invasion russe qui perdure. « Dans un monde pacifique, le concours devrait se tenir cette année en Ukraine », ont déclaré dans un communiqué commun les ministres de la Culture britannique Lucy Frazer et ukrainien Oleksandr Tkachenko. « Mais la guerre barbare menée par Vladimir Poutine a rendu cela impossible. »

Signe de la difficulté de définir les contours d’une neutralité politique affichée tout en portant haut les couleurs d’un pays en guerre, les organisateurs de l’Eurovision ont suscité la polémique. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui tenait à adresser un message en vidéo au cours de la compétition, s’est vu refuser sa requête. « Un des piliers de la compétition est la nature non-politique de l’évènement. Ce principe interdit les déclarations politiques ou assimilées durant le concours », a rappelé l’Union européenne de radio-television (UER), qui gère l’Eurovision. Mais comme l’an dernier, la Russie a été, quant à elle, exclue du concours.

Ce sont onze candidats ukrainiens des précédentes éditions de l’Eurovision qui sont montés sur scène pour interpréter différents titres. Les vainqueurs de l’an passé, Kalush Orchestra, sont revenus chanter le titre qui leur avait valu la victoire en 2022, « Stefania ». Un clin d’œil également de la part du personnage déjanté Verka Serduchka qui est venu enflammer la scène de Liverpool en réinterprétant son tube de 2007, Dancing Lasha Tumbai.

La soirée a été présentée par le célèbre animateur britannique Graham Norton, qui a fait rire le public avec ses commentaires sarcastiques et ses blagues sur le Brexit. Il a également rendu hommage aux victimes de la pandémie de Covid-19, qui avait empêché l’organisation de l’Eurovision en 2021. Il a salué le courage et la résilience des artistes et des fans qui ont su faire face à cette épreuve.

L’Eurovision 2023 a été suivie par plus de 200 millions de téléspectateurs à travers le monde, selon les estimations de l’UER. Le concours a été diffusé dans 41 pays participants, mais aussi aux États-Unis, en Australie, en Chine et au Canada. Il a également été retransmis en ligne sur la plateforme YouTube.

Le concours a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, où les internautes ont partagé leurs avis, leurs coups de cœur et leurs déceptions. Certains ont félicité la Suède pour sa victoire, d’autres ont exprimé leur soutien à l’Ukraine ou leur admiration pour la France. Beaucoup ont aussi salué la diversité musicale et culturelle de l’Eurovision, qui célèbre l’unité dans la différence.

Innocent KONAN

Mots-clefs : , , , , , , , ,