Suivez Nous

Tourisme: Les poissons sacrés de Sapia

Max Moillet | | Diaspora

-
Le village de SAPIA, situé dans la région du zanzan en Côte d’Ivoire est très réputé pour le mystère de ses poissons sacrés. En effet, chaque année, les villageois de Sapia vont adorer les poissons sacrés à la rivière.

La rivière qui abrite des poissons silures spéciaux. Ces poissons silures sacrés ont des cauris ou de l’or sur la tête. Chacun des villageois est chargé de présents qu’il vient offrir aux poissons. Au nombre des cadeaux, On peut remarquer: des fruits, du très bon riz, du pain, des plats de foutou banane *, foutou igname, des crevettes fumées etc.

Très tôt le matin, chacun des villageois de Sapia après avoir cuisiné son meilleur repas, prend aussitôt la direction de la rivière. Considérés comme les génies protecteurs et pourvoyeurs de grâces et de sécurité des habitants de SAPIA , il est formellement interdit de manger ou de tuer un poisson silure.

L’on raconte que cela porte malheur. Les poissons de SAPIA sont considérés comme des être humains égaux. Ils ont droit a du respect et à la protection. Rien ne se fait dans se village sans consultation préalable des poissons .on ne peut ni les toucher , ni les filmer , ni les prendre en photos , au risque d’avoir un grand malheur ou de ne récolter aucunes images. Le jour de leur adoration personne ne part au champ. C’est une journée spéciale de méditation mais aussi, c’est un jour de fête qui met fin à une année et qui fait la transition avec une nouvelle année avec les grâces des poissons silures sacrés.
Ainsi, tout comme les singes de du village de SOKO dans la même région, chaque poisson qui meurt a droit à des funérailles. En tout cas, à SAPIA, on jure que par les poissons sacrés.

Sapia en chiffres:
Superficie de 38 000 km² et une population estimée à presque 1 00 000 d’habitants en 2010 (densité: 26,3 hab. /km²). La population y est en majorité constituée d’ Abrons, groupe ethnique dominant.