Suivez Nous

“Nomadland“ de Chloe Zhao, grand gagnant des Bafta 2021

Arsene DOUBLE | | Cinéma

Frances McDormand, actrice américaine sacrée meilleure actrice pour son rôle dans “Nomadland“ de Chloe Zhao

“Nomadland“ de Chloe Zhao a remporté quatre prix, dont celui du meilleur film, aux Bafta 2021, les récompenses britanniques du cinéma.

 

Le road-movie “Nomadland“ de Chloe Zhao s’est imposé aux Bafta 2021, les récompenses britanniques du cinéma. Le favori des Oscars “Nomadland”, avec Frances McDormand, a décroché quatre prix, dont celui du meilleur film, lors de la cérémonie des British Academy Film Awards (Bafta), ce dimanche 11 avril.

Sa réalisatrice, la Chinoise Chloé Zhao, déjà sacrée aux Golden Globes fin février, l’a emporté dans la catégorie “meilleur réalisateur“ et son road-movie “Nomadland“, hymne à la gloire de hippies modernes sillonnant les États-Unis dans leurs camionnettes, a été sacré “meilleur film“.

Grâce à son interprétation dans “Nomadland“, l’Américaine Frances McDormand, 63 ans, a quant à elle été sacrée meilleure actrice, battant Vanessa Kirby (“Pieces of a Woman“), qu’elle affrontera de nouveau dans la catégorie meilleure actrice aux Oscars.

Au total, “Nomadland“ a récolté quatre prix : meilleur réalisateur, meilleur film, meilleure actrice et meilleure photographie.

 

Anthony Hopkins sacré pour son rôle dans “The Father“

Anthony Hopkins a, pour sa part, décroché le prix du meilleur acteur pour son interprétation d’un vieil homme sombrant dans la démence dans “The Father”, du Français Florian Zeller. Le comédien de 83 ans, d’origine galloise et naturalisé américain, a soufflé le prix à Mads Mikkelsen, Tahar Rahim, Riz Ahmed, Adarsh Gourav et Chadwick Boseman.

Adapté de la pièce de théâtre du même nom, “The Father” a été tourné en Angleterre. “Cela a été un véritable honneur de travailler dans votre pays qui est vraiment un pays de théâtre”, a réagi Florian Zeller. « Je suis français mais dans mon cœur je me sens anglais », a-t-il ajouté, intervenant en smoking, bien qu’en visioconférence.

Arsène DOUBLE

Mots-clefs : , , , , , ,