Suivez Nous

France: le producteur Alain Sarde accusé de viols et agressions sexuelles

Lucie Assi | | Cinéma

Lundi 13 mai, une révélation du magazine « Elle » secoue le milieu cinématographique français. Alain Sarde, producteur renommé, est désormais au centre de neuf témoignages accablants, l’accusant de viols et d’agressions sexuelles sur des jeunes femmes, alors mineures ou en début de carrière d’actrice.

Cette révélation intervient à la veille du prestigieux Festival de Cannes, ajoutant un nom de poids à la liste des personnalités du cinéma impliquées dans le mouvement #MeToo. Selon l’enquête publiée par « Elle », ces actes présumés remontent aux années 1980 et 1990, restant jusqu’alors dans l’ombre sans plaintes officielles.

Les récits des victimes décrivent un schéma récurrent : des invitations chez le producteur, des tentatives de séduction, jusqu’à des agressions graves. Certaines jeunes femmes témoignent d’une interruption de leur carrière artistique suite à ces événements traumatisants, sans aucun soutien de la part de leurs représentants.

Dans sa défense, l’avocate d’Alain Sarde, Me Laffont, rejette catégoriquement ces accusations, affirmant qu’elles ne correspondent en rien au comportement de son client. Elle souligne que le consentement a toujours été primordial dans ses relations avec les femmes.

Ces allégations surgissent alors qu’un appel lancé par une centaine d’artistes, relayé par le journal « Le Monde », réclame une législation exhaustive sur les violences sexuelles. Une pétition soutenue par des personnalités telles que Isabelle Adjani, Emmanuelle Béart ou encore Muriel Robin, soulignant l’importance de la sensibilisation à cette cause.

Cette affaire jette une lumière sur les abus de pouvoir persistants dans l’industrie cinématographique, incitant à une réflexion collective et à des mesures concrètes pour assurer la sécurité et le respect des artistes.

Lucie Assi

Mots-clefs : , , ,