Suivez Nous

L’émérite architecte ivoirien Djima Karamoko

Arsene DOUBLE | | Arts Visuels

Djima Karamoko, architecte-urbaniste ivoirien

Cofondateur et gérant de l’agence BIO-Architectes, Djima Karamoko occupe une place de choix dans le gotha de l’architecture en Côte d’Ivoire. Figure incontournable du Conseil National de l’Ordre des Architectes de Côte d’Ivoire ( CNOA), Djima Karamoko est un architecte-urbaniste diplômé de l’Ecole Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme (EAMAU).

 

Djima Karamoko jouit d’une éloquente expertise en architecture. Son professionnalisme lui a permis de vite se faire une place dans le cercle très sélecte des éminents architectes de Côte d’Ivoire.

Figure incontournable du Conseil National de l’Ordre des Architectes de Côte d’Ivoire ( CNOA), Djima Karamoko est un architecte-urbaniste diplômé en 2006 de l’Ecole Africaine des Métiers de de l’Architecture et de l’Urbanisme (EAMAU).

Lire aussi: Noel Dibo, président du Conseil national des architectes d’intérieur de Côte d’Ivoire (CNAICI) : « L’architecture d’intérieur n’était pas reconnue comme un métier à part entière. Nous étions pris pour des décorateurs… »

Fin entrepreneur habitué à occuper des postes de responsabilités, Djima Karamoko participe à la création et à l’administration de l’agence BIO-Architectes en 2013. De 2013 à 2017, l’agence a été lauréate du concours pour la construction du siège d’Air Côte d’Ivoire.

BIO-Architectes a aussi réalisé le siège de l’ICCO (Organisation Internationale du Cacao), puis assuré la réhabilitation et l’extension de l’agence auxiliaire de la BCEAO (Banque Centrale de Etats de l’Afrique de l’Ouest ) de Korhogo.

Djima Karamoko est, également, membre fondateur de la mutuelle des architectes, dont il occupa le poste de Secrétaire Général de 2014 à 2017 et Président du Conseil d’Administration en 2020.

Au sein du Conseil National de l’Ordre des Architectes de Côte d’Ivoire ( CNOA), Djima Karamoko remplit les fonctions de Secrétaire Général Adjoint de 2011 à 2014 et Trésorier Général depuis 2018.

En 2019, Djima Karamoko publie aux Editions universitaires européennes l’ « Aménagement durable des casses d’Abidjan ».

Son activité artistique sur le thème des « TÉNÈBRES » s’articule autour d’expositions individuelles et collectives. En 2019, Djima Karamoko réalise une exposition individuelle à la galerie la rotonde des arts du plateau.

En 2021 dans la rubrique sculpture, au Musée des Cultures Contemporaines Adama Toungara d’Abobo, le très respecté architecte-urbaniste participe à l’exposition collective « 1957-2021, 64 ans d’arts visuels en Côte d’Ivoire », une rétrospective de l’activité artistique ivoirienne.

Arsène DOUBLE

Mots-clefs : , ,