Suivez Nous

Le couscous du Maghreb intégré dans le patrimoine immatériel de l’UNESCO

Irene COULIBALY | | Arts Culinaires

Le couscous du Maghreb, ce plat emblématique de l’Afrique du Nord a été récompensé mercredi 16 décembre et fait désormais partie du patrimoine immatériel de l’UNESCO. Quatre pays du Maghreb étaient en compétition pour cette distinction.

Le dossier ‘’Savoirs, savoir-faire et pratiques liés à la production et à la consommation du couscous’’ était porté par l’Algérie, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie. Quatre pays qui se sont longtemps disputé la paternité de ce plat emblématique d’Afrique du Nord.

Les représentants des quatre pays ont dit leur « joie » et leur « fierté » pour cette reconnaissance gastronomique et culturelle au cours de la cérémonie officielle retransmise sur le site web de l’UNESCO. Femmes et hommes, jeunes et moins jeunes, sédentaires et nomades, issus du monde rural ou citadin, ainsi que l’émigration, tous s’identifient à ce mets proposé dans grands comme dans les plus modestes restaurants, selon le dossier de candidature. Le couscous du Maghreb est présent dans tous les évènements heureux ou malheureux.

Fait à base de semoule de blé dur, l’orge ou de maïs, ce plat est servi aux légumes et à la viande ou au poisson. Seksou, kousksi, kseksou, le nom change en fonction des régions, mais le couscous vient de la transcription latine des termes berbères ‘’Seksu, kuseksi et kseksu’’ qui signifie ‘’grains bien roulés’’.

 

Irène COULIBALY