Suivez Nous

Le photographe François-Xavier Gbré décroche le Prix Découverte Louis Roederer 2020

Arsene DOUBLE | | Art contemporain

François-Xavier Gbré, photographe français d’origine ivoirienne, s’est vu décerné, ce mercredi 11 novembre, le Prix Découverte Louis Roederer 2020. Soutenu par Polka Magazine, le Prix Découverte Louis Roederer récompense, chaque année, un artiste et la structure porteuse de son projet.

 

« La Galerie Cécile Fakhoury est fière de vous annoncer l’attribution du Prix Découverte Louis Roederer 2020 au photographe François-Xavier Gbré pour “Émergence, Abidjan, Côte d’Ivoire, 2013 — 2020“, ex-aequo avec la photographe Poulomi Basu.», a annoncé la célèbre Galerie Cécile Fakhoury, sur sa page Facebook. En effet, c’est elle qui a proposé le lauréat François-Xavier Gbré à ce grand rendez-vous artistique dénommé Les Rencontres de la photographie ou d’Arles, un des premiers festivals internationaux de photographie.

Dans une installation de 57 photographies, François-Xavier Gbré documente l’évolution de la ville et de ses habitants en capturant les détails d’une investigation profonde du territoire urbain. Vu à travers le prisme du temps, de la nature ou de l’architecture, il recompose un paysage, un horizon et esquisse avec une certaine retenue l’expérience des populations d’Abidjan.

Le Prix Découverte Louis Roederer, soutenu par Polka Magazine, offre un panorama éclectique de la photographie contemporaine aux Les Rencontres de la photographie, Arles. Par solidarité en cette année exceptionnelle, la dotation du Prix Découverte Louis Roederer 2020 est répartie conjointement entre les dix projets finalistes.

Depuis sa création, Les Rencontres d’Arles défendent la photographie et l’ensemble de ses acteurs :  photographes, artistes, commissaires d’exposition, éditeurs, etc. C’est dans cette volonté que les Rencontres d’Arles associent le Prix Découverte Louis Roederer aux galeries et l’ouvrent désormais aussi à tous les lieux d’expositions.

En effet, par leur travail de défricheur, les galeries, les centres d’arts, les espaces associatifs, les lieux indépendants et les institutions sont souvent les premiers à raccompagner les artistes émergents.

Ils peuvent proposer un projet d’exposition d’un artiste qu’ils défendent et dont le travail a été récemment découvert ou mérite de l’être auprès d’une audience internationale.

Dix projets ont été retenus pour cette édition des Rencontres d’Arles. En raison de la crise de Covid-19, ils seront exceptionnellement présentés lors d’une exposition dans la chapelle de l’ancien hôpital Laennec, aujourd’hui siège de Kering, du 11 au 15 novembre.

Pendant la semaine d’ouverture, un jury décernera le Prix Découverte Louis Roederer qui récompense un artiste et la structure porteuse du projet à travers une acquisition d’un montant  de 15 000 euros  et le public décernera le Prix du Public  à travers une acquisition d’un montant de 5 000 euros.

Arsène DOUBLE

Mots-clefs : , , ,