Suivez Nous

Gnohité (artiste-peintre) : ” Le jackpot n’a de valeur que s’il profite à la communauté “

Raymond Alex Loukou | | Art contemporain

Dans le cadre du jeu-concours Lydia Ludic Talents organisé par l’Union des journalistes culturels de Côte d’Ivoire (Ujocci) en partenariat avec la société de jeux et de loisirs Lydia Ludic, nous avons cherché à en savoir davantage sur l’oeuvre proposée par le plasticien Gnohité dans le cadre de ce concours. Dans son atelier sis à Yopougon, il a bien voulu nous parler de sa participation à ce concours et surtout nous donner quelques pistes pour mieux cerner ” Jack, le pote du bonheur “, son tableau en compétition. Rappelons ce concours qui met aux prises 10 équipes connaîtra son épilogue le 28 mai prochain.

 

Pourquoi as-tu décidé de participer à ce concours ? 

 

D’abord c’est parce je suis plasticien que j’ai bien voulu participer à ce concours. Ensuite j’ai été séduit par la thématique : Le jackpot (bonheur, joie de vivre, paix…) Depuis ces deux dernières années, ma thématique préférée est la joie de vivre et la gaieté. Mes toiles réalisées s’inscrivent donc dans cette mouvance. Pour moi le concours est une aubaine pour mettre davantage en lumière mes thématiques abordées qui justement cadrent avec la thématique du concours. En ces temps qui courent, il vaut mieux faire partie des personnes qui célèbrent le bonheur et la prospérité. Voici donc le sens de ma participation à ce concours.

 

Qu’est-ce que vous proposez comme oeuvre ? 

 

La toile que je prise à ce concours a pour titre ” Jack, le pote du bonheur “. C’est une oeuvre qui vient célébrer le bonheur, la prospérité, la joie de vivre d’une personne qui vient de gagner au jackpot. Cette joie est tellement immense qu’elle transforme le gagnant. Du stade d’anonyme, il passe au stade de célébrité. C’est une façon de dire qu’avec le jackpot, notre vie peut prendre une allure incroyable.

 

Comment peut-on interpréter ce tableau ? 

 

Je voudrais d’abord me pencher sur les couleurs. Vous voyez dans le tableau la dominante du bleu-ciel et du jaune amortie par le blanc qui n’est que la résultante de toutes les sources de lumière présentes. Ce blanc traduit d’ailleurs, la gaieté, la joie de vivre des personnages qui gravitent autour du Jack, le personnage central.

Le bleu-ciel symbolise la sérénité, la quiétude dans laquelle se trouve Jack après avoir obtenu le jackpot qui est caractérisé par la couleur jaune qui traduit, l’or, l’argent. En somme le bonheur et la prospérité.

En ce qui concerne le personnage lui-même, il faut reconnaître qu’il est un être ordinaire, mais le fait d’avoir gagné le jackpot lui ouvre des horizons inespérés. Cela se voit dans la bulle autour de sa tête où l’on peut voir la roulette de jeux à travers laquelle sont disséminés voitures, motos, immeubles, avions…

C’est le rêve d’acquérir ces biens qui confère la posture métaphorique de géant à Jack. Dans la joie, dans la prospérité Jack n’est pas égoïste. Bien au contraire il est au service des siens. Il les aide à réaliser à leur tour leur rêve. Vous remarquerez qu’il y a une sorte lien Jack et son entourage. Ces personnages autour de lui sont en mouvement pour marquer une sorte de symbiose. Ils célèbrent à leur tour cette prospérité qui leur redistribuée. Il est clair que pour Jack, le jackpot n’a de valeur que s’il profite à toute la communauté. Je suis persuadé que c’est ce message que veut faire passer la société Lydia Ludic.

 

Un message à lancer

 

Je demande aux internautes d’apprécier mon travail à sa juste valeur, car ce travail épouse les valeurs chères à la société Lydia Ludic qui sont le partage, le bonheur, la joie de vivre… C’est vrai que dans l’opinion les jeux n’ont pas bonne presse. On trouve que ce sont des pratiques délictueuses, mais de plus en plus on se rend compte que ce sont des préjugés. Les jeux en tant qu’activité régie par des lois participent au développement d’un pays. En participant à ce concours, nous contribuons à faire tomber ces préjugés. Nous sommes heureux que les initiatives culturelles soient accompagnées par cette forme de mécénat. C’est une façon de donner de la visibilité aux acteurs culturels.  Nous espérons décrocher le jackpot avec ” Jack, le pote du bonheur “.

 

 

Ramond Alex Loukou

Mots-clefs : , , ,