Suivez Nous

La Fondation Carmignac a ouvert ses portes sur l’île de Porquerolles

Innocent KONAN | | Art contemporain

Fondation Carmignac. © Matthieu Salvaing

La fondation Carmignac, un nouveau lieu dédié à l’art contemporain, vient d’ouvrir dans le site préservé et classé de l’ile de Porquerolles, dans le sud de la France.

Dans un domaine viticole de 15 hectares, le  musée à l’architecture presque invisible, présente des œuvres  réservées aux seuls collaborateurs et clients de l’entreprise de gestion financière d’Edouard Carmignac homme d’affaires et collectionneur, classé parmi les plus grandes fortunes de France.

Un immense bassin de verre fait entrer la lumière zénithale pour contempler 70 des 300 œuvres de la collection d’Edouard Carmignac. Du pop art américain où les pointillés de Roy Lichtenstein dialoguent avec une Vénus renaissance de Boticelli.

L’île n’est pas un choix anodin : « comme dans tout mythe ou voyage initiatique, la traversée vers l’île est toujours un double mouvement, l’un physique, l’autre mental. Il s’agit de passer sur l’autre rive. » selon les mots de son Directeur, Charles Carmignac.

Au départ, la  fondation  ne permettait  que de gérer et de valoriser les œuvres d’art contemporain collectionnées depuis plus de trente ans par le  père d’Édouard Carmignac . Aujourd’hui, l’idée est d’élargir leur vocation par le prix Carmignac du photojournalisme, qui promeut les enquêtes dans les zones reculées où les droits de l’homme sont menacés, et de se confronter au public.

Édouard affirme que  la spécificité de la fondation est « Le transport, physique et mental, qui s’impose dès que l’on quitte le continent. Il incite à s’écarter du quotidien et à plonger dans son île intérieure. »

L’artiste catalan Miquel Barcelo a créé une fresque peuplée d’animaux marins de 15 m de long à contempler dans une salle cathédrale. Dans les jardins, un parc de sculptures réserve de belles surprises, comme un nid d’oiseaux géant posé dans une clairière signé de l’allemand Nils Udo, des œufs de 4 tonnes chacun en marbre  blanc de Carrare.

Il ajoute que lors des visites, les visiteurs seront  « Pieds nus, pour reprendre contact avec la terre ». « les sols ont d’ailleurs été choisis pour que les énergies circulent… Et à raison de cinquante personnes par demi-heure, pour pouvoir se retrouver seul devant une œuvre… Un breuvage de plantes médicinales concocté par un pharmacien local sera proposé avant la visite pour aider à préparer son espace mental. » Explique-t-il.

La fondation Carmignac est ouverte tous les jours de 10 heures au coucher du soleil, jusqu’au 4 novembre sur l’île de Porquerolles. Les intéressés pourront faire leurs réservations sur le site www.fondationcarmignac.com

 

Innocent KONAN