Suivez Nous

A son jeune âge, Lauren Simmons devient la seule femme trader au New-York Stock Exchange

Irene COULIBALY | | Technologie

A  23 ans, Lauren Simmons a pu pénétrer ce milieu d’hommes, devenant ainsi la première femme trader dans la plus grosse boite mondiale.

Faisant fi des préjugés, l’américaine de 23 ans a su se faire une place dans le milieu de la bourse qui ne connaissait que des visages d’hommes jusque-là. Aujourd’hui, elle est la plus jeune trader du new York Stock Exchange et elle exerce ce métier en plein temps depuis juin 2018. Pour elle, les chiffres sont un langage universel, il n’y a donc aucune raison de résister à son envie de s’y frotter.

Novice dans ce domaine, elle n’aurait pas imaginé il y a quelques temps embrasser cette carrière. Elle est en effet diplômée d’une licence en génétique avec mineure en statistique, mais progressivement, elle ressent un manque.

Amoureuse des chiffres, elle postule à des offres d’emplois dans le domaine de la finance, après avoir cumulé des expériences en tant que directrice  commerciale dans un grand magasin et à la société Rosenblatt Securities à Wall Street. Mais son entrée à la New York Stock Exchange nécessitait  qu’elle se soumette à un examen. Un examen qu’elle a réussit avec brio dans le délai d’un mois, bien qu’elle n’aie  jamais étudié la finance.

Jeune et talentueuse, Lauren Simmons n’entend pas s’arrêter là. Elle compte intégrer le secteur professionnel de la gestion patrimoine. Pour y arriver, elle compte bien sûr, sur l’expérience professionnelle qu’elle aura acquise durant son actuel poste.

Pour Lauren Simmons, il faut aller avec passion dans le domaine que l’on souhaite intégrer. Il faut mettre de côté ses peurs et se donner à fond. Elle est un véritable modèle pour toutes les femmes ayant de grandes ambitions.

 

Irène COULIBALY