Suivez Nous

Le Royaume-Uni veut règlementer la vente de chiots et de chatons pour lutter contre leur maltraitance

Irene COULIBALY | | Société

Pour donner forme à ce projet, le ministère de l’environnement avec à sa tête Michael Gove a adopté des mesures pour lutter contre les conditions épouvantables d’élevage intensif dans certaines fermes.

Les animaux de compagnie destinés à la vente, sont parfois élevés dans des conditions précaires.  Le gouvernement britannique veut donc interdire la vente de chatons ou de chiots de moins de six mois en dehors des élevages professionnels. Pour cela, le ministre Michael Gove a lancé le mercredi 22 août une consultation dans les boutiques de ventes d’animaux ainsi que d’autres vendeurs. Ceux-ci vendraient entre 40.000 et 80.000 animaux par an. Pour l’association de protection des animaux « Blue Cross » cette décision est la bienvenue.

Il veut également lutter contre la séparation arbitraire de ces animaux avec leur mère, leur introduction dans un environnement nouveau et inconnu et les voyages interminables qu’ils doivent effectuer. « Les gens qui négligent le bien-être des animaux de compagnie ne pourront plus profiter de ce commerce misérable », a-t-il insisté.

Pour Caroline Kisko, la responsable du Kennel Club, une organisation de protection des animaux, cette décision est la bienvenue. Dès octobre, les premières mesures seront effectives.

 

Irène COULIBALY