Suivez Nous

En raison de la pandémie à coronavirus, le Ballon d’Or ne sera pas décerné cette année

Danielle YESSO | | Société

France Football, créateur et organisateur du concours du Ballon d’Or de football, a pris une décision radicale en cette période si particulière : celle de ne pas décerner ce titre honorifique pour la saison 2020.

L’épidémie de coronavirus a eu un impact économique, social, mais aussi dans l’univers sportif. A partir du mois de mars, les compétitions ont longtemps été à l’arrêt, même si elles reprennent toutes petit à petit. En football, la France a décidé de mettre un terme à ses championnats professionnels et amateurs, au lendemain d’une déclaration d’Edouard Philippe en ce sens. L’Espagne, l’Italie, l’Angleterre et l’Allemagne, les autres pays majeurs du football européen ont, quant à eux, fait reprendre les championnats, à huis-clos. Le format de la Ligue des Champions, coupe d’Europe phare, a été modifié pour que la fin du tournoi puisse se dérouler, au cours du mois d’août, à Lisbonne. Un semblant de normalité, en somme. Mais pas suffisant pour convaincre France Football de maintenir le Ballon d’or, le titre individuel décerné au meilleur joueur de l’année.

Pour la première fois de son histoire, la direction de l’hebdomadaire, qui a créé ce trophée, a décidé que le Ballon d’Or ne sera pas attribué en 2020. C’est une première depuis sa création, en 1956. Sur son site internet, France Football a révélé toutes les raisons qui ont poussé l’organisation à annuler le concours cette année. D’abord, il y a une volonté, justement, de ne pas traiter “une année singulière comme une année ordinaire”, alors que “l’équité” ne pouvait pas être préservée. Ensuite, France Football ajoute, entre autres, que “l’histoire du BO est trop précieuse pour prendre le risque de l’abîmer avec un exercice bancal. En ces temps agités, s’offrir une parenthèse est un luxe en même temps qu’une inestimable nécessité.

Pour que le football, dans son ensemble, retrouve de l’allant et de l’élan, de la passion et de l’émotion”. Cette décision n’a pas fait que des heureux, sur les réseaux sociaux, où certains criaient même au complot. “Encore un complot contre Benzema parce que c’était le seul qui le méritait cette année”, “L’année où Benzema était susceptible de gagner le ballon d’or, France football a décidé de ne pas attribuer de ballon d’or en 2020”, ragent des fans de l’attaquant français. D’autres estiment que c’est Robert Lewandowski, attaquant du Bayern Munich, auteur d’un nombre colossal de buts (51, toutes compétitions confondues cette saison), qui peut faire la grimace. En attendant, la statuette restera donc une année de plus entre les mains de Lionel Messi, et de Morgan Rapinoe chez les femmes.

 

Danielle YESSO