Suivez Nous

Le projet de construction d’un drakkar à Rouen redonnera vie à la culture des vikings en Normandie

Jean Paul Tra Bi | | Société

Le lancement du projet de construction d’un drakkar est l’une des préoccupations emblématiques dans la culture des vikings. ”Le drakkar”, le fameux navire ,emblème des Vikings, naviguera sur la Seine, à Rouen (Seine-Maritime) et permettra de revisiter l’héritage Viking en Normandie.

Pour la construction du drakkar, l’association ,aujourd’hui composée d’une cinquantaine de membres va prendre conseil auprès des concepteurs du Dreknor, drakkar basé à Carentan (Manche). Les enfants de Rollon se sont également procurés un plan détaillé d’un navire conçu en Scandinavie, le Gokstad, un drakkar datant du IXe siècle.

Le bateau mesurera 24 mètres de long pour 5,35 de large, et pourra accueillir une trentaine de passagers. Il sera constitué de 15 tonnes de bois de chêne et de 6 000 rivets, et fonctionnera au moyen de deux moteurs de 50 chevaux. Dans la mesure du possible, tous les matériaux utilisés seront produits en Normandie. Ce projet a été conçu par L’association “Les enfants de Rollon” .

Outre les péniches, les paquebots, les bateaux de croisières, de plaisance, ou encore les navires de commerce, on verra bientôt naviguer sur la Seine à Rouen (Seine-Maritime)… un drakkar. Ce projet original est porté par une association, « Les enfants de Rollon », qui ambitionne de mettre à flot le futur navire d’ici 2-3 ans.

« Les Normands ont très largement oublié l’héritage viking. Il faut dire qu’il reste très peu de traces matérielles de cette histoire et que les Vikings se sont acculturés très vite, en devenant chrétiens et en intégrant rapidement les grandes familles, par des jeux d’alliance. Leur arrivée ici est pourtant fascinante : ils ont fait le voyage de la Scandinavie à la Normandie avec un esprit de conquête remarquable. » explique Gwenahel Thirel, avocat au barreau de Rouen, passionné par cet univers et auteur de deux ouvrages, Normandy Viking Spirit et L’identité normande au XXIe siècle.

Et Rouen est tout à fait légitime pour revendiquer cet héritage, souligne l’initiateur du projet. Rouen a été la cité du premier comte des Northmens, Rollon. Si Caen peut se targuer de l’héritage de la figure de Guilluame le Conquérant, Rouen a Rollon.

 

Jean Paul TRA BI