Suivez Nous

Le pont culturel : Quand Mariam Gba décide de promouvoir la culture

Innocent KONAN | | Société

Afin d’ouvrir un cadre idéal pour la promotion de la culture, Mariam Gba, directrice de la bibliothèque du district sis à Abidjan Plateau, par ailleurs, écrivaine et créatrice, met en place un concept dénommé « Le Pont Culturel » depuis 2011.

Pour Mariam Gba, « il est temps que force soit donnée à la culture, il est temps que respect soit accordé aux créateurs pour qu’enfin le temps soit consacré à l’essentiel ». Ces mots montrent à quel point l’auteure d’ « Un village dans les montagnes » à travers son concept « Le pont culturel » veut vivifier la culture.

La Directrice de la Bibliothèque du District d’Abidjan met également en place un autre concept qui accompagne « Le pont culturel » dénommé “Merveilles d’ici” dont elle définit comme la célébration de toutes les formes d’expression culturelle et de tous les acteurs de la culture. « Notre pays dispose de potentialités culturelles réelles et de créateurs de talent. Il reste à réunir les conditions pour que le secteur culturel puisse servir véritablement de levier au développement économique et social. », affirme-t-elle.

Pour Mariam Gba, il est important de participer à la culture, car cela peut avoir des effets bénéfiques sur les personnes à plusieurs titres, dont certains peuvent être profondément personnels. Source de plaisir et d’émerveillement, la culture peut offrir des expériences touchantes du point de vue émotionnel ou intellectuel, qu’elles soient plaisantes ou dérangeantes, qui invitent à la fête ou à la contemplation. La culture offre également le moyen d’exprimer sa créativité, de se forger une identité propre et de renforcer ou de préserver le sentiment d’appartenance à la communauté.

À travers « Le pont culturel », elle entend rassembler tout un peuple autour de la culture. Et aussi, pour elle Il faut ancrer la culture dans toutes les politiques de développement et surtout soutenir le développement du secteur culturel par le biais des industries créatives : ainsi, en contribuant à l’atténuation de la pauvreté, la culture est-elle un atout pour la cohésion sociale.

 

Innocent KONAN