Suivez Nous

Nouvelle Orléans : la révolte négrière de 1811 commémorée

Djibo B. AMADOU | | Société

Image d’illustration

Plus de deux siècles après les faits, l’opinion publique décide d’immortaliser et de saluer la mémoire des victimes de la révolte de 1811. Durant deux jours le public a été au parfum de l’histoire.

Les 8 et 9 novembre 2019, plusieurs centaines de personnes ont pris part à la commémoration de la révolte populaire qui a fait près de 98 victimes. Aujourd’hui, il s’agit pour les descendants d’esclaves d’immortaliser les faits et de saluer la mémoire des victimes.

Selon des historiens, les esclaves ont voulu mettre fin à une injustice sociale (esclavage) honteuse et indigne. En effet, plusieurs parmi eux ont souffert : maladie, famine et humiliation étaient leur quotidien. ” Le fait que les esclaves n’ont pas pensé à leur statut individuel de victime mais ont aussi perçu qu’ils avaient un moyen de prendre les choses en main », souligne Rosanne Archery McGowan, membre de l’équipe de reconstitution.

L’événement a été imaginé par l’artiste Dread Scott et documenté par le réalisateur John Akomfra. Pour eux, la reconstitution de la rébellion de 1811 vise à replacer les personnes en situation d’esclavage au centre de l’histoire abolitionniste américaine

 

DJIBO B. AMADOU