Suivez Nous

Noël de la Paix : L’OJPCI au chevet des victimes de la crise électorale

100pour100culture | | Société

LOrganisation des journalistes professionnels de Côte d’Ivoire, à travers sa Commission sociale, est venue en aide aux victimes de la crise électorale dans les villes de Bongouanou, M’batto et Daoukro. Au total, une vingtaine de familles ont été bénéficiaires de cet acte humanitaire empreint de charité et de compassion.

Une délégation s’est rendue dans le Moronou (Bongouanou et M’batto) le 16 décembre 2020 et dans l’Iffou, à Daoukro, le 17 décembre 2020, pour rendre concret la ‘’Noël de la Paix’’. Cette action est une initiative de la Commission sociale de l’OJPCI qui a voulu apporter du sourire dans les familles victimes des affrontements communautaires de ces dernières semaines en Côte d’Ivoire. En apportant vivres et cadeaux aux familles endeuillées donc, l’OJPCI comme le dira son président, « fait parler son cœur » en cette période difficile où les cœurs sont meurtris à cause de divers malheurs. Pour cette opération, l’OJPCI a été soutenue par la société Petroci. A toutes les étapes, le message de paix, d’amour, de pardon et de cohésion sociale a été véhiculé aux uns et autres, pour que la Côte d’Ivoire, cette terre d’espérance, soit définitivement débarrassée des actes de violence qui ne l’honorent aucunement pas.

Message de paix dans les cœurs, les familles et en Côte d’Ivoire

La première étape de cette tournée s’est déroulée dans la ville de Bongouanou dans la matinée du 16 décembre 2020. C’est au sein de la mairie que tout le dispositif a été déployé ; une dizaine de victimes ont reçu les kits alimentaires accompagnés d’un message d’amour et de compassion de la responsable de la Commission sociale de l’OJPCI, Anne Bakoum. Tout ceci en présence du premier adjoint au maire Koffi Allou et plusieurs de ses collaborateurs. Il a salué à sa juste valeur ce geste humanitaire des journalistes qui prônent un « message de paix dans les cœurs, dans les familles et dans la Côte d’Ivoire ».

Cap sera mis le même jour dans l’après-midi pour M’batto. Là-bas, c’est la cour du chef Nanan Kadio 2 qui sera le théâtre des opérations. Après les formalités d’usage, la délégation de l’OJPCI a remis les cadeaux aux différentes familles et a sensibilisé les uns et les autres à parler le langage du pardon, de la tolérance et de l’amour du prochain.

La dernière étape de cette première tournée a été dans la région de l’Iffou. La ville de Daoukro a accueilli Olivier Yro et son staff pour apaiser les cœurs et semer les prémices du pardon dans les familles, afin de rendre concret le vivre- ensemble. Après une cérémonie de remise des dons au centre social de la ville, à une dizaine de familles, la délégation s’est rendue, en compagnie du commissaire de la ville de Daoukro (Coulibaly Kikou), au domicile de la famille du jeune N’Guessan qui avait été décapité pendant ces malheureux événements.

Consoler, inviter à cultiver l’espoir et à prêcher la paix dans notre chère Côte d’Ivoire ; telle est la mission  “Noël de la Paix”, qui compte se rendre pour les prochaines étapes dans les villes de  Dabou, Bonoua et d’Abidjan,  à des dates à déterminer.

 

Source : SERCOM OJPCI