Suivez Nous

Nigéria : le déclin du port du chapeau traditionnel

Djibo B. AMADOU | | Société

© AFP

Longtemps le chapeau traditionnel a harmonisé la tenue vestimentaire des nigérians. Mais La jeune génération est tentée par l’occidentalisation.

Au Nigeria, le port du chapeau traditionnel est en perte de vitesse. De nos jours, certains jeunes préfèrent les casquettes modernes “képi” pour s’ endimancher et considèrent l’autre comme aliénant. << Ce genre d’habillement, c’est pour les anciens >> souligne un technicien informatique, vêtu d’un simple jean et d’un tee-shirt, au milieu des tenues en pagne coloré lors d’un mariage.

Et pourtant, chaque chapeau traditionnel est un code social. Il exprime l’appartenance ethnique ou la classe sociale du porteur. Le << trilby >> ou chapeau melon est porté par les hommes du delta du Niger, les haoussa préfèrent le << habar Jada >>. Et chez les ibos, seuls les chefs traditionnels et les rois portent un petit fez rouge.

De nombreux anciens imputent à l’influence occidentale le déclin du port du chapeau traditionnel. La télévision et les métiers qui imposent un code vestimentaire tel que le secteur bancaire en sont le vivier.

 

Djibo B. AMADOU