Suivez Nous

Nashom Wooden, la drag queen succombe au coronavirus

Danielle YESSO | | Société

Une autre figure de la scène vient de succomber au covid-19. La drag queen Nashom Wooden perd son combat contre cette maladie et décède à l’âge de 50 ans.

La nouvelle vient de tomber : la drag queen Mona Foot – de son vrai nom Nashom Wooden – est morte à l’âge de 50 ans. C’est le Covid-19, dont la pandémie sème la terreur à travers le globe, qui aura eu raison de sa force de vivre. Sur Instagram, son grand complice Geoffrey Mac a annoncé sa disparition le 23 mars 2020, les yeux rougis par les larmes. “Je viens de perdre mon meilleur ami aujourd’hui à cause du coronavirus, explique le designer de mode. Je veux juste m’assurer que tout le monde reste en bonne santé, que vous preniez soin les uns des autres. Parce ce virus est une réalité. Et… je suis juste tellement triste…”

Selon les informations d’un autre proche, Nashom Wooden était hospitalisé jusqu’à ce que l’établissement médical le renvoie chez lui, puisqu’il ne présentait pas “assez de symptômes sérieux”. Mona Foot s’était fait une place dans la ville de New York en performant sur la scène du Boy Bar dans la fin des années 80. C’était une star des clubs du centre de Manhattan. Ceux qui ont eu l’occasion de travailler avec elle la décrivent comme “une belle âme”, une personne “drôle et talentueuse”.

Je suis dévastée à propos de ce que je viens d’apprendre, écrit Amanda Lepore, icône trans, sur son compte Instagram. Nashom était fort, il était en bonne santé, il était incroyable. Tu vas tellement nous manquer.” Ces dernières années, Nashom Wooden avait rangé ses perruques dans le dressing en même temps que son personnage de Mona Foot et ses costumes de Wonder Woman. Il avait annoncé qu’il prenait sa retraite en tant que drag queen à Paper Magazine en août 2017. Artiste jusqu’au bout des ongles, il était également l’un des trois membres du groupe The Ones, à l’origine de titre club comme Flawless, Face and Body ou Gotta Get Away from You.

 

Danielle YESSO