Suivez Nous

Moha La Squale, le rappeur de 25 ans, arrêté par la police

Danielle YESSO | | Société

Moha La Squale a été interpellé par la police puis placé en garde à vue vendredi 19 juin 2020 à Paris. Le rappeur de 25 ans a été filmé par des passants pendant son contrôle musclé et les images font depuis le tour de la Toile.

Vendredi 19 juin 2020, Moha La Squale a eu affaire aux forces de l’ordre de manière violente. Filmées pendant son interpellation musclée survenue dans le 18e arrondissement de Paris à la suite d’un contrôle routier, les images du rappeur de 25 ans font désormais le tour de la Toile. On y voit Moha La Squale – Mohamed Bellahmed, de son vrai nom – se faire maîtriser sur la voie publique, maintenu au sol par trois policiers, puis se faire menotter. Une jeune femme qui l’accompagnait a tenté de le défendre et d’empêcher le contrôle de police – auquel il essayait de toute évidence de résister – en agrippant le bras d’un des trois agents tout en filmant, ce qui lui a valu de se prendre un coup de pied.

“Ils m’ont cassé le bras”, s’est quant à lui plaint le rappeur, le visage en sang et torse nu, en s’adressant à un passant qui immortalisait la scène. Les badauds, qui ont reconnu la star, ont crié “c’est Moha La Squale”, ce qu’a confirmé le principal intéressé une fois “difficilement menotté” : “C’est Moha La Squale, l’équipe.” Moha La Squale a par la suite été placé en garde à vue pour refus d’obtempérer, violence sur agent de la force publique et rébellion. Son amie a également eu droit à de la garde à vue pour violence sur agent de la force publique et entrave à l’action de la police.

Moha La Squale faisait déjà l’objet d’un mandat de recherche pour refus d’obtempérer, d’après une source policière citée par l’AFP. Lors de ce contrôle routier, les policiers s’en seraient rendu compte avant que le jeune homme ne tente de prendre la fuite à pied. Ce mandat de recherche visant l’artiste aurait résulté du rodéo moto auquel il s’est prêté dans le cadre du tournage d’un clip dans le Val-de-Marne. Ce n’est pas la première fois que Moha La Squale a affaire à la justice. En mars 2019, il avait notamment été convoqué devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre, à La Réunion, pour “menaces de mort avec arme”, après avoir menacé un couple avec un couteau dans le bar d’un hôtel.

Depuis 2018, le jeune homme aux cheveux longs est une star montante dans le milieu du rap français. Découvert grâce à ses freestyles postés sur Facebook, il a pu sortir par la suite son premier album, Bandero, nommé en 2019 aux Victoires de la musique et dont les singles La BP et Bandolero ont été certifiés disque d’or. Des morceaux aux millions de vues sur YouTube dans lesquels il raconte son passé de dealer, mais aussi son passage en prison.

 

Danielle YESSO