Suivez Nous

Le message de Ticken Jah Fakoly pour éviter le chaos en Côte d’Ivoire en 2020

Arsene DOUBLE | | Société

Ticken Jah Fakoly

Le Jeudi 7 février 2019, dans une courte vidéo, l’artiste ivoirien Ticken Jah Fakoly a appellé à l’unité des ivoiriens et à la retraite politique des trois grands leaders politiques, les présidents Alassane Ouattara, Henry Konan Bédié et Laurent Gbagbo pour éviter une nouvelle crise post-électorale à la Côte d’Ivoire en 2020.

« Je fais cette vidéo pour vous inviter à prendre de la hauteur vis-à-vis de la politique et des politiciens », déclare la star ivoirienne, Ticken Jah Fakoly, dans une vidéo de 2mn 33 s. Pour éviter que le pays sombre dans une nouvelle guerre post-électorale en 2020, selon lui, les ivoiriens doivent s’unir et cesser de servir les intérêts d’hommes politiques, visant à les diviser. Le reggae-man invite également, les présidents, Alassane Ouattara, Laurent Gbagbo et Henry Konan Bédié   à renoncer aux élections présidentielles de 2020 afin de garantir la paix et la stabilité au pays.

La star ivoirienne met les ivoiriens en garde contre les hommes politiques, dont le but est de les diviser. « L’homme politique a intérêt à ce que nous soyons divisés pour satisfaire ses besoins de nous détourner de nos problèmes communs », prévient-il

Les crises passées, de 1999, 2002 et 2010, sont nées, selon l’artiste, des désaccords des trois grands leaders politiques ivoiriens, Alassane Ouattara, Laurent Gbagbo et Henry Konan Bédié. Pour la paix et la réconciliation, il appelle donc le peuple à ne pas les suivre lors de la présidentielle à venir. « Nous ne pouvons pas nous laisser prendre en otage par trois personnes [Ouattara, Bédié et Gbagbo, ndlr] », ordonne Ticken Jah Fakoly.

Le reggae-man ivoirien, de conclure, invite les trois présidents à renoncer aux prochaines élections et être des modèles en Afrique.

« Je voudrais enfin, respectueusement dire au président Alassane Ouattara, au président Henri Konan Bédié, au président Laurent Gbagbo de renoncer à se présenter aux prochaines élections présidentielles et d’être des exemples pour l’Afrique, de rentrer dans l’histoire par la grande porte. Car, la paix, la stabilité de notre pays dépend de vous », conclut-il.

 

Arsène DOUBLE