Suivez Nous

La mendicité juvénile : un phénomène florissant à Abidjan

Djibo B. AMADOU | | Société

La mendicité juvénile est un phénomène florissant dans le district d’Abidjan. Dans certaines communes comme Adjamé ou Williamsville, souvent des bambins demandent de l’argent aux passants sous prétexte d’avoir soif.

« Tonton je veux boire de l’eau » est la fameuse phrase, or derrière cette voix pathétique se cache une arnaque. De fois, des anciens donateurs appréhendent seuls l’évidence et refusent d’être dupés pour une seconde fois. Face à la recrudescence de ce phénomène, certains riverains alertent les passants.

La mendicité est une pratique pernicieuse pour ces adolescents, elle pourrait les inciter à la facilité voire au vol. La Côte d’Ivoire étant déjà tenaillée par les microbes, il est bienséant que l’on étouffe cette mendicité juvénile avant qu’elle ne devienne une plaie béante. Pour ce faire, l’Etat et les ONG pourraient militer pour qu’ils soient scolarisés ou envoyés dans des centres de formation.

Sous d’autres cieux, les enfants sont formés pour affronter l’avenir. D’ailleurs, ne dit-on pas que « l’avenir appartient aux jeunes ? ». A l’inverse, une jeunesse inculte et analphabète est une proie facile pour les prédateurs de tout genre. Et les déboires de l’Afrique (guerre civile, pauvreté, corruption…) semblent trouver un terrain fertile à ce niveau.

 

Djibo B. AMADOU